Pin It

Entre Zhangjiajie et Fenghuang, il ne faut pas manquer Furong et ses environs. Ce village s’appelait à l’origine Wangcun et portait bien son nom. « Wan » signifie roi, le village s’appelait donc le village du roi car le roi de la minorité Tujia y habitait. Et puis un film à succès intitulé « Furong town » y a été tourné en 1986, et la ville a changé de nom pour s’appeler Furong. Typique de la Chine!

Furong est une petite ville très photogénique traversée par une rivière qui finit par une cascade magnifique sous laquelle nous sommes passés pour rejoindre, depuis le palais de Crystal, la rue principale du village.

furong

La cascade de Furong

tintin en chinois

Les fameux tintin en chinois

Nous avons profité du cadre magnifique mais aussi du shopping qui s’est révélé être le meilleur de la province du Hunan: c’est ici que nous avons découvert que Tintin se vendait en BD chinoise depuis plus de 30 ans, que le kiwi était la spécialité du coin (mon kiwi à moi m’a rappelé à l’occasion que le fruit aujourd’hui appelé kiwi venait de Chine) et que les cornes de buffles étaient utilisés pour être sculptées. On peut y trouver également des paniers tressés et des « antiquités » plutôt jolies.

Furong

Vie paisible sur la place du village de Furong

Et puis une des vues les plus étonnantes de Furong, qui je trouve est assez caractéristique de la Chine actuelle (développement non contrôlé versus histoire millénaire), c’est cette horrible usine toute grise que l’on voit de l’autre côté de la rivière depuis l’entrée de la vieille ville. Le contraste est tel qu’il en devient photogénique ! Vous ne trouvez pas ?

furong

Contraste saisissant à Furong entre ancien et industrie grisastre

Furong offre également l’opportunité de découvrir une des nombreuses minorités chinoises, les Tujia, qui comptent 6 millions de membres et représentent la 6ème minorité chinoise. Les Tujia deviennent petit à petit très Hans et perdent leurs traditions. Ils maintiennent cependant une tradition très connue, caractéristique de cette minorité, qui consiste à pleurer avant et durant le mariage. La mariée, rejointe par les membres féminins de sa famille, doit se plier à ce rituel pour pouvoir placer son mariage sous de bons augures. Voici une sélection d’article où vous pouvez lire plus sur cette tradition des « crying mariage » mais également sur la vie à Furong lorsqu’on est un Tujia.

Qui va à Furong ne doit pas manquer les gorges de Zuolong. On nous avait décrit des gorges périlleuses avec des échelles, des ponts, des marches dans la roche alors lorsque nous arrivons sur un parking non loin de la petite ville dans une zone complètement plate nous sommes un peu étonnés. Ce n’est qu’après une courte marche que nous comprenons…une faille s’ouvre et nous voilà parties pour plus d’une heure d’acrobaties dans un canyon très étroit mais très pittoresque. Nous enchainons passages sous les cascades, équilibres précaires sur des  marches dans la pierre, échelles et ponts, une randonnée très ludique qui nous a bien plu… et dommage que le temps un peu gris n’invitait pas à la baignade ce jour-là !

hunan village Xiaozhai

Arrivée dans le village de Xiaozhai

En sortant des gorges nous sommes arrivés dans le joli village de Xiaozhai où nous dormirons ce soir-là, une soirée typique dans les montagnes chinoises où nous serons tenus éveillés une partie de la nuit par les coqs du village… Une question me taraude depuis: pourquoi donc les coqs chinois chantent ils toute la nuit et non juste une fois le matin comme en France ? Si quelqu’un pouvait m’expliquer ce phénomène que j’ai également remarqué au Laos, lâchez-vous dans les commentaires !

Vie du village de Xiaozhai

Vie du village de Xiaozhai

Après une nuit un peu courte, nous continuons notre route vers Fenghuang et allons découvrir une autre minorité, les Miao, avant d’atteindre la destination finale de notre road trip.

furong

Très vieux caractères chinois gravés dans la roche

LES ASTUCES DE VOYAGISTA

– Furong se trouve à 2h de route de la ville de Zhangjiajie en chemin vers Fenghuang. L’entrée dans la vieille ville coute 100 Yuan

– La ville bien que touristique conserve son charme. Je vous recommande de commencer par traverser la rivière sur le pont au sommet du village pour vous diriger vers le palais, traverser sous la cascade et enfin remonter par la rue principale du village.

– Il existe deux autres choses à faire dans le coin :

1. La forêt de pierre rouge pour vous balader aux milieux de belles formations colorées. Il faisait gris à Furong, nous avions peur que cela ne rende rien en photo, nous avons donc préféré les gorges.

2. Le rafting sur la rivière Mengdong : une activité très sympa à faire en été et sans enfants. La descente dure environ 3 heures et semble très ludique.

– Pour visiter les gorges de Zuolong, vous devrez vous rendre sur un parking non loin de Furong, puis utiliser les services d’un guide pour la moitié de la randonnée (apparemment pour des questions de sécurité), il vous abandonnera à la mi-chemin. En sortant des gorges prenez le chemin de droite il vous mène au village qu’il faut descendre pour rejoindre le parking. Quelqu’un doit venir vous récupérer sur ce parking.

dormir prêt de furongSi vous voulez dormir à Xiaozhai, l’auberge se situe au sommet du village, à votre gauche lorsque vous basculez des gorges vers les habitations. Si vous souhaitez réserver voici les coordonnées en Chinois.

 

 

 

Furong

Dernière petite vue de Furong pour la route

 

 

 

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

9 Réponses

  1. admin

    La photo est magnifique et tu m’impressionnes de connaitre Furong je n’en avais absolument jamais entendu parler avant ma découverte du Hunan!

    Répondre
  2. anneguiraud

    l’usine sur la photo, on pourrait penser à un village… sans la couleur mais elle a plus d’allure qu’une boite métallique d’entrée de ville européenne!

    Répondre
    • admin

      Bonjour Anne, c’est vrai je l’ai tout de suite trouvée très photogénique, surtout vu le cadre… par contre bonjour la pollution de telles installations…

      Répondre
  3. Benoit(novomonde)

    Je confirme… au Laos et au Vietnam, les coqs chantent tout la nuit… ça me rend dingue! Quand on est à la campagne j’ai carrément besoin de mettre des boules quies (Fabienne elle pourrait dromir sans problème dans une ferme remplie de coqs ;-))… Mais aucune idée du pouquoi du comment!
    Sinon le Canyon a l’air super sympa! Une raison de plus d’aller au Hunan la prochaine fois 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti