Pin It

Après avoir découvert le centre de Java, nous nous dirigeons vers l’est de l’ile pour explorer deux des 45 volcans actifs que compte Java : le Bromo et le Kawah Ijen. Java est parsemée de volcans qui défilent les uns après les autres à l’horizon lors de la traversée de l’ile. L’ile est très densément peuplée et les pentes des volcans sont cultivées (ce sont les jardins nourriciers de l’île) et habitées … du coup les volcans sont surveillés de près. Ici le volcan est un peu traité comme une divinité qui offre des terres fertiles même s’il fait des caprices et finalement les gens semblent vivre à côté d’une bombe à retardement en toute fatalité et sans réelle peur. Sur les pentes du Bromo par exemple, les cultures sont présentes jusqu’aux bords du cratère et il parait que les habitants rechignent à évacuer pendant les alertes !

Les panoramas du Bromo

Le Bromo, avec son magnifique cratère et ses panoramas inégalés sur ses voisins, est notre premier arrêt. Ce jour-là, nous avons joué de malchance : la route d’accès « hors des sentiers battus »  que nous voulions prendre depuis Malang était en travaux et non fréquentable, nous nous sommes donc rabattus sur la route habituelle passant par Probolingo. Une fois arrivées au Bromo, deuxième contre temps, nous apprenons que nous ne pouvons pas atteindre le sommet du Mont Penanjaka du fait d’effondrements… Heureusement il y a un plan B, un autre point de vue un peu moins haut ! Finalement nous ne le regretterons pas car la marche, pour y aller, a rebuté beaucoup de gens et nous profitons du lever du soleil en toute tranquillité… Ce jour-là la vue sur la caldera, le Bromo et le Semeru au loin qui fume à intermédiaires plus ou moins fixes est incroyable, c’est un paysage lunaire.

bromo java

Lever du soleil sur le Bromo et ses voisins

Puis (il est 5h du matin), nous partons pour le bord du Bromo bien fumant et la traversée de la caldera à pied en passant par un temple construit en l’honneur du volcan est un peu magique ;  les bourrasques de vent et de sable nous transforment en fantômes  errants, essayant de nous protéger yeux, narines, oreilles, bouche en nous enroulant dans nos écharpes (important une écharpe en voyage…). Ce jour-là le volcan fume trop et au bord du cratère nous n’entendons que de sinistres glouglous de lave bouillonnante.  Pour la descente, le vent est tellement fort que nous nous retrouvons avec du sable jusqu’à dans les narines… vive la douche, un petit déjeuner copieux et  direction notre deuxième étape le Kawah Ijen.

travailleur de soufre kawah ijen

Pause pour un des travailleurs

Les travailleurs du souffre du Kawah Ijen

La route est longue jusqu’au pied du Kawah Ijen situé aux portes de Bali car à Java la circulation est intense et folle… nous mettrons presque la journée pour arriver dans notre sympathique hôtel en bord de rizières!

Le Kawah Ijen est connu pour ses porteurs de soufre  que Nicolas Hulot a filmé dans son émission Ushuaia. Cette fois ci nous devrons marcher une grosse heure d’abord dans la rain forest puis sur les flancs du cratère (+ de 800 m de dénivelé). Durant toute la montée nous croisons les porteurs qui redescendent avec des blocs de souffre beaucoup plus lourds qu’eux (ils portent plus de 80 kg dans de simples paniers en bambous), un travail de titan, de bagnard… !

kawah ijen

Arrivée au Kawah Ijen

Et puis nous arrivons au bord du cratère, nous avons tout d’abord du mal à distinguer le lac bleue turquoise au milieu des volutes de fumées sortant du volcan et qui nous piquent bien nez et gorge … et puis au fil des coups de vent, nous apercevons 300 m plus bas une véritable petite « usine à soufre »  installée dans le cratère au bord du lac acide et que des hommes, hauts comme des fourmis, travaillent dans un véritable enfer au milieu des fumées toxiques et dans des chaleurs incroyables ! Un spectacle d’un autre âge…qui nous laisse une impression de malaise.

Les touristes n’ont désormais plus le droit de descendre dans le cratère pour des raisons de sécurité (bien que nous ayons vu des touristes russes descendre après avoir donné un peu de bakchich au gardien…) et c’est tant mieux, autant les laisser travailler en paix !

Les vues sont belles et le volcan doit certainement représenter une puissance divine pour les habitants car nous croisons même un couple de futurs mariés venus y faire leurs photos de mariage !

kawah ijen java

Des photos de mariage originales

Pour le reste de notre visite de l’ile de Java, direction cette fois ci le centre de Java à Yogyakarta et Borobudur mais aussi Prambanan et Ploasan.

 

Les astuces de Voyagista

 

bromo

Coucher du soleil sur le Bromo

 

Connaissez-vous les volcans de Java? Quel est votre préféré?

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

24 Réponses

    • Amélie

      En effet ça tombe bien, j’espère que mes recommendations vont vous aider en tout cas bon courage pour la route entre le Bromo et l’Ijen c’est long.. mais les paysages à tomber…

      Répondre
    • Laurent

      Benoit, Fabienne, je ne saurais que trop vous recommander d’opter pour le lever du soleil ou plan B d’Amélie si vous voulez éviter la foule !!

      Répondre
  1. padoune

    Cet endroit est vraiment merveilleux, je rêve d’y aller, même si cela fait beaucoup de peine d’imaginer ces gens travailler pour quelques rupiahs sans aucune protection…

    Répondre
    • Amélie

      Je suis tout à fait d’accord, malgré la beauté des lieux nous sommes restés avec une vraiment sentiment de malaise…

      Répondre
    • Amélie

      Le Rinjani, ah j’aimerais également bien l’escalader celui là, il a l’air magnifique! Mais avec les enfants il va falloir trouver une babysitter!

      Répondre
  2. Laurent

    Bromo compte parmi les paysages les plus incroyables que j’ai été donné de voir en voyage. J’ai tellement adoré que j’y suis resté 3 jours, me levant chaque matin aux aurores pour revivre le levé du soleil. Malheureusement, aucune photo, ça me fait penser qu’il faut que je raconte une fois cette mésaventure …
    J’avais trouvé également complètement par hasard en me promenant le premier jour le plan B pour le lever du soleil. Du coup, je ne suis pas allé à Penanjaka. Certes on est moins haut, mais j’étais absolument seul, et quand j’entendais le brouhaha en haut, j’étais bien content de mon choix.
    Je ne suis pas allé au Kawah Ijen par contre. N’aimant pas courir, j’avais préféré rester plus longtemps à Bromo. Lequel t’a le plus impressionné ?
    Laurent Articles récents…Pano 360 : Chaos au coeur du vieux DelhiMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Le paysage du Bromo est unique mais je crois que j’ai mieux aimé le Kawah Ijen, une expérience plus unique peut être et puis beaucoup moins de monde car au Kawah Ijen il faut marcher…

      Répondre
  3. Laurène - Carnet d'escapades

    Salut Amélie,

    Cet article me fait rêver: je pars en Indonésie pour 3 semaines au mois d’août, et ai vraiment super envie de voir ces paysages incroyables…Je vais revenir lire tes articles quand je passerai à la phase « préparation du voyage » et prendre quelques notes 🙂
    A bientôt,

    Laurène

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Laurène,
      N’hésite pas si tu as des questions, je ne connais que Java et Bali m’ai je projette un petit séjour à Lombok et Flores un de ces jours!

      Répondre
  4. Caroline

    Coucou Amélie, ces paysages sont vraiment magnifiques, lunaires et surprenants, bien qu’on imagine comme le disait une autre personne la difficulté de ceux qui y travaillent pour pas grand chose :-/
    C’est aussi un endroit hors-normes pour y faire ses photos de mariage !

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Caroline
      J’avoue que j’avais été un peu surprise de tomber sur une mariée… surtout qu’il faut quand même grimper une petite heure… pas l’idéal les photos de mariage en sueur dans les gaz du volcan!!!

      Répondre
  5. Jacques

    Le Bromo et sa caldeira qui donnent l’impression d’avoir atterri sur la lune sont magnifiques. Des paysages grandioses qui nous rappellent que nous sommes bien petits à l’échelle de la planète. Si vous avez un peu de temps, prenez une moto (si vous avez le coeur bien accroché) ou une jeep et allez à Ranu Pane (départ du trek Semeru, une expérience incroyable si vous avez le temps et le courage). Ranu Pane en soit n’a aucun intérêt mais traverser la mer de sable et visiter les champs aux alentours est une expérience superbe.

    Le Kawah Ijen est un endroit magnifique. Très différent du Bromo. Si vous le souhaitez, vous pouvez, à vos risques et périls, descendre dans le cratère, accompagné d’un guide/mineur. Observer leur travail au fond du cratère est une expérience extraordinaire. Difficile à cause de leur souffrance et des risques qu’ils courent, mais magnifique. L’accès au Ijen peut en refroidir plus d’un mais il existe des solutions correctes (notamment un avion que j’ai découvert trop tard depuis Surabaya et qui fait gagner 5 ou 6 heures sur le long trajet entre le Bromo et le Ijen). Quelques infos pratiques ici http://www.tripinasia.com/en/kawah-ijen/
    Jacques Articles récents…Batu BatuMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Merci Jacques et bienvenu sur le blog! Une petite question le vol dont tu parles de Surabaya pour rejoindre le Ijen atterri où? Cela serait vraiment une bonne solution à recommande j’avais trouvé la route vraiment longue et fatigante…

      Répondre
  6. Jacques

    Le vol part de Surabaya et atterrit à Banyuwangi. Il est opéré par Garuda Indonesia (donc a priori pas trop risqué). Il part tôt le matin. Les détails sont dans l’onglet « getting there » de mon post sur le Kawah Ijen.
    Oui, la route est longue et fatigante et sans beaucoup d’intérêt sur la majeure partie. Donc autant prendre l’avion (d’autant que les prix sont raisonnables – 35 euros) pour gagner du temps. Les horaires ne sont pas supers mais gérables avec une nuit a Surabaya airport (il y a un Ibis budget très correct) et un retour dans la nuit du Ijen.
    Jacques Articles récents…Batu BatuMy Profile

    Répondre
  7. Christelle

    Bonjour Amélie,
    Est-il possible de faire Surabaya, le Bromo et Kawah Ijen sans être accompagné de guide? Comment rejoindre les différents endroits? Peut-on entrer sur les sites des volcans si nous ne sommes pas accompagnés? Merci pour ton aide.

    Répondre
    • Amélie

      Oui tu peux visiter sans guides, l’accès n’est pas réservé aux groupes avec guide mais le problème c’est plus de trouver un chauffeur pour vous emmener sur le site… car c’est la galère avec les transports en commun. A Ijen des familles de mineurs peuvent vous emmener et à Bromo tu peux tout faire tout seul mais entre Bromo et Ijen ce n’est pas facile de faire la liaison… du coup pas mal de gens partent avec des petits tours de quelques jours…

      Répondre
  8. Vanessa Duchamp

    Bonjour,
    Merci pour ces magnifiques photos et récits! C’est inspirant 😀
    Comment vous êtes vous déplacés sur Java? taxi avec chauffeur? votre propre voiture de location?
    Merci encore
    Meilleures salutations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti