Pin It

 La tempura est un classique de la cuisine japonaise (non la cuisine japonaise ne se limite pas aux sushis…). Ce sont des petits beignets frits, certainement venus du Portugal avec les missionnaires jésuites, constitués d’une pâte à frire dans laquelle sont trempés poissons blancs, fruits de mer ou légumes. Un vrai délice que je vous emmène découvrir grâce à cette adresse coup de cœur au milieu des ruelles du quartier de Ginza à Tokyo: Tempura Masa

 

Ginza le royaume de la tempura

J’ai habité 7 ans à Tokyo, je m’étais souvent dit qu’il fallait que j’essaie un restaurant de tempura à Ginza. Pourquoi Ginza ? Parce que c’est à Ginza que l’on trouve la meilleure tempura du Japon, une tempura qui ne soit pas une friture grasse mais qui est si légère et aérienne que l’on imagine même pas qu’elle soit trempée dans de l’huile ! Un régal et un art pour les cuisiniers japonais… un art dont on paie le prix, une vraie petite folie en fait…

Et puis j’avais quitté le Japon et ce n’est que par une pluvieuse semaine de Juin, de retour pour quelques jours à Tokyo, que j’ai décidé de sauter le pas. Me voilà enfin chez Tempura Masa.

tempura masa ginza

 

Le restaurant est difficile à trouver : une simple porte en bois cachée par un tissu avec le nom du restaurant en japonais écrit dessus. Une fois entrée, je me trouve dans une pièce avec 9 sièges, un comptoir et la cuisine derrière … tout le monde peut voir le maitre en action ! Je commence à discuter avec mon japonais de survie… et là j’apprends que le chef a vécu 6 ans en France en tant que chef cuisiner de l’ambassade du Japon à Paris où il a servi des tempuras à un autre français « légèrement » plus connu que moi: Jacques Chirac!

 

« Jacques Chirac il aime bien les Japonais, les autres ils aiment pas les Japonais » (signé Maitre es Tempura)

 

 

Les secrets d’une bonne tempura

La glace est rompue et je peux assouvir ma curiosité dans un mélange tout d’abord japonais-anglo-français qui a vite tourné au japonais tout court… Chef Yamada rêvait donc depuis toujours d’ouvrir un restaurant de tempura à Ginza. Il a franchi le pas en rentrant de France, avec succès car il fête son cinquième anniversaire. Il m’a d’ailleurs déclaré que les meilleurs restaurants au monde n’étaient pas à Paris, New York ou quelques autres destinations mais bien dans le quartier de Ginza à Tokyo… j’ai bien essaye d’argumenter qu’en France on avait quand même de quoi faire de l’ombre à Ginza, il n’en a pas démordu !

 

« Cela fait plus de 20 ans que je m’entraine à cet art, je commence donc à le maitriser »

 

tempura masa ginza

Le point final du diner

 

Beignets de poissons, de crevettes, d’asperge, d’oignons, de champignons shikake, d’aubergine…entrecoupés de petites salades et sashimis magnifiquement décorés par l’assistante du maitre es tempura, se succèdent… Yamada m’explique que les légumes (sauf la patate douce) doivent êtres trempés dans un mélange de sauce soja et de daikon rapé alors que je dois mettre un peu de sel sur les poissons avec éventuellement une pointe de citron dessus… La tempura est incroyablement légère et les ingrédients fondants, moi qui n’aime pas trop le poulpe par exemple le dévore en quelques secondes. Complètement séduite je lui demande sa recette magique pour rendre la friture si légère (on sait jamais s’il me prenait des envies de tempura à la maison) … et bien je n’ai pas percé son secret car il m’a juste répondu «  Cela fait plus de 20 ans que je m’entraine à cet art, je commence donc à le maitriser », une réponse très japonaise ! J’ai seulement appris qu’il fallait utiliser une pâte plus épaisse pour les légumes et plus fine pour les poissons… et c’est tout !

 

tempura masa ginza

Au revoir à la prochaine fois

 

J’ai eu un petit aperçu ce jour-là de ce qu’est la haute cuisine japonaise : fine et raffinée dans sa simplicité et demandant des années d’entrainement… Je suis sortie du restaurant fort repue et très contente d’avoir enfin expérimenté l’art de la tempura japonaise, il était temps pour moi d’affronter la saison des pluies pour rentrer chez moi !

 

ginza pluie tokyo

Ginza un soir sous la pluie

 

BON A SAVOIR

 

 

 

  • Le restaurant est minuscule, il faut donc mieux réserver. Tempura Masa est ouvert tous les jours sauf le dimanche. Le midi les prix sont un peu plus doux que le soir ce qui est intéressant. 

 

  • Le chef parle un peu français et anglais ce qui vous permettra de vous débrouiller, chose importante au Japon. Ne vous attendez pas pour autant à avoir une conversation très approfondie avec le chef si vous ne parlez pas japonais.

 

  • Les menus ne sont pas donnés… je vous avais prévenu c’est de l’art… compter entre 5000 et 12000 Yen (35 à 90 euros) pour le déjeuner et entre 11000 et 17000 (80 et 120 euros) pour le diner. Ces prix sont la norme dans les restaurants de tempura de ce standing à Ginza. 

 

 

Je suis sure que si vous avez lu cet article jusqu’à la fin, vous rêvez désormais de vous rendre à Tempura Masa, voici donc la carte indispensable avec les directions pour le taxi et la photo de l’entrée histoire de ne pas tourner en rond dans les ruelles de Ginza! Bon appétit!

 tempura masa ginza

 

Connaissez-vous la tempura? Vous aimez? Selon vous les meilleurs restaurants au monde sont-ils à Ginza ?

 

 

Inscris-toi

Pour recevoir par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

14 Réponses

  1. Shopgirl

    Les plats ont l’air si délicieux ! J’ai déjà eu la chance d’en manger un peu partout, en France comme à l’étranger, j’ai trouvé ça vraiment très bon. Cependant comparé à ce que tu présentes dans l’article, je me rends compte que je mangeais plus des frites de légumes ou crevettes que de vrais tempuras.
    En tout cas je note bien l’adresse de Tempura Masa, pour un futur voyage à Tokyo. Ton article m’a vraiment donné envie de goûter un plat authentique et non « occidentalisé » ou mal réalisé.
    Merci pour le partage d’expérience et de m’avoir ouvert l’appétit 🙂
    Marine
    Shopgirl Articles récents…Les piéges à éviter lors d’un autotour au CanadaMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Marine
      Merci de ton passage, tu vas te régaler quand tu iras à Tokyo… je te conseille d’essayer également les tonkatsu dans la série des plats japonais frits…. prends le hire, c’est le plus tendre et un vrai délice…. (et là on en a un vraiment super bon pour 2000 yen)

      Répondre
  2. Julie

    Olala ça doit être divin… par contre outch, ça fait vraiment mal au budget !!

    J’en ai justement mangé à midi des tempura… j’ai choisi patate douce et kakiage (un mélange aux légumes) à mon supermarché.. lol.. bon c’est sûr qu’à ce prix là, il ne faut pas être très exigent.

    Je sais qu’il existe quelques restau de renommée à Kyoto pour les tempura, si j’ai l’occasion et le budget, j’essaierai !

    (aussi je sais pas si ça le fait aux autres, mais quand j’essaie d’accéder au blog via les liens hellocoton, ça ne fonctionne pas..)
    Julie Articles récents…[LONDRES]: Le Big Ben, cette horloge qui nous fait tous rêverMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Julie,
      Moi aussi j’étais plus adepte des tempuras un peu plus bas de gamme… qui sont déjà pas mal du tout, mais là en effet c’est un autre niveau.
      Merci pour l’info j’ai un problème également je vais voir pourquoi… d’habitude ça marche…
      A bientot

      Répondre
    • Amélie

      Peut être même la première, car il a servi Jacques Chirac à l’ambassade du Japon à Paris, pas dans son restaurant 🙂
      Et oui la haute cuisine japonaise est TRES chère mais je te rassure on peut manger une tempura pour beaucoup moins

      Répondre
  3. Emma

    Ton article donne vraiment envie. Et j’ai noté l’adresse pour un futur voyage au Japon, un pays que je rêve vraiment de découvrir !

    Répondre
    • Amélie

      Ah cool, tu me diras, vérifie bien avant d’y aller pour combien il te prépare à manger, ça montre très vite…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Pour recevoir par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti