Pin It

Les rizières de Yuanyang sont l’un de mes gros coups de cœur en Chine, des paysages creusés dans la montagne durant des siècles par un peuple un peu fou qui a créé, sans le savoir, une véritable œuvre d’art. Yuanyang m’a vraiment fait vibrer… et je n’ai pas regretter les 7h de bus depuis Kunming pour me rendre tout au sud de la province du Yunnan. Yuanyang est encore préservée du tourisme de masse, malgré son inscription en 2013 au patrimoine mondial, du fait de son isolement. Il faut donc vite en profiter car les infrastructures s’améliorent chaque année en Chine et les hordes de touristes chinois découvriront un jour ce bijou.

yuangyang

Si comme quoi votre premier mot c’est WAOUUH… continuez la lecture…

 Une œuvre d’art où se mélange beauté et gigantisme

Ces rizières sont magnifiques mais ça je le savais déjà car j’avais vu des photos de Yuanyang, ce qui m’a par contre complètement abasourdie c’est la surface couverte par ces rizières qui s’étendent sur des pans entiers de montagne... j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à rendre ce gigantisme sur mes photos. Une fois face à ces rizières creusées et entretenues depuis des siècles, je me suis rendue compte du travail titanesque réalisé par le peuple Hani,

Les rizières de Yuanyang se trouvent dans les montagnes entre 1500 mètres et 2000 mètres. Elles sont souvent dans les nuages, le premier matin on ne voyait pas à 3 mètres et les voitures roulaient avec le clignotant pour qu’on puisse les voir, c’est pour dire… j’ai eu très peur de ne rien voir du tout… et puis la mer de nuage s’est abaissée et les paysages magiques sont apparus…

 

Les rizières de Yuanyang sont très étendues et divisées en zones pour aider les touristes à s’y retrouver…. J’ai réussi à bien organiser mes transports et j’ai vu toutes les zones et une quantité de points de vue assez impressionnants…. Pour vous y retr

yuanyang

Difficile de rendre l’étendue gigantesque de cette zone en photos…

ouver (ou pour faire un choix), voici les caractéristiques des différentes zones

yuanyang

Carte touristique

 

Les rizières de la bouche du tigre ou de Laohuzui, sont les rizières les plus basses, elles sont donc moins souvent cachées par la mer de nuages. On les observe du haut d’une falaise, du coup avoir le billet pour aller au belvédère est particulièrement important.

La zone de Bada présente un point de vue magnifique et offre une petite randonnée balisée pour approcher les rizières de plus près.

La zone de Duoyishu est la zone où se trouvent les guesthouses qui sont toutes dans le village de Pugaolaozhai. Elle est plutôt étendue, je l’ai découverte accompagnée d’un guide qui m’a conduite vers des points de vue incroyables… vraiment pas la peine de se rendre à la plateforme…

 

 

Les artistes-sculpteurs de Yuanyang : les Hani

Ces rizières ont vu le jour grâce au peuple Hani (il existe quelques autres minorités dans le coin, j’ai vu des Yi par exemple qui sont d’ailleurs censés être les ancêtres des Hani il y a 50 générations…). Du fait de cet isolement la culture Hani est encore très préservée: les tenues traditionnelles et la langue Hani qui est la seule langue parlée par la majorité des habitants en sont bien la preuve. Le meilleur moyen d’admirer les Hani et leurs costumes est de se rendre sur un marché. Le marché se tient dans un village différent chaque jour de la semaine et j’ai eu la chance de découvrir l’un des plus gros marché, celui de NiuJiaoZhai. Pratiquement pas un touriste sur ce marché et des Hani qui vaquent à leurs occupations et ne se soucient guère de moi… j’ai bien réussi à échanger quelques sourires avec certains mais cela n’a pas été facile…

Il faut dire que la vie des Hani est rude, ils ne récoltent le riz qu’une fois par an, soit un rendement six fois moins important que dans les plaines chinoises… maintenir ces rizières est un travail de titan pour pas grand-chose… avec le désenclavement de cette région je me demande vraiment encore combien de temps les Hani continueront à vivre de la sorte.

Ces quelques jours à Yuanyang m’ont permis, grâce aux propriétaires de ma guesthouse, de découvrir un peu la culture des Hani… Par exemple, les Hani suivent un calendrier qui permet de s’y retrouver dans la culture du riz. Pour eux, il n’y a que 10 mois dans une année, un mois dure donc 36 jours et une semaine 12 jours… La vie du village est réglée par un shamian et les traditions sont encore très suivies. Ainsi un nouveau- né ne peut pas être présenté avant le 13ème jour, jour où il reçoit un cadeau, en général un couteau pour couper le riz pour les filles et un objet pour s’occuper des buffles pour les garçons. De même, on enterre les morts dans une forêt sacrée où étrangers et célibataires n’ont pas le droit de pénétrer.

Informations pratiques très très utiles

Place aux infos pratiques sur ce lieu incroyable pour lequel il est encore difficile de trouver des informationsyuanyang

Le billet d’entrée coute 100 Yuan et est valable trois jours (ils ont réduit le prix… et oui… avant c’était 180…). Lorsque vous entrez dans la zone, on vous arrête pour vérifier que vous ayez bien le billet. Certains touristes y échappent en utilisant les minibus locaux avec vitres teintées (hein  ils n’ont du coup pas accès aux plateformes, ce qui peut être dommage en particulier à Laohuzui …. Sachez que le gouvernement local a décidé de ne pas augmenter le billet aux 250 Yuan réglementaires en Chine lorsqu’un site entre au patrimoine mondial et ce pour attirer les touristes et développer la région… et puis quitte à faire 7h de bus, autant ne pas manquer certains panoramas…

– Je vous recommande ma guesthouse, la Timeless Guesthouse. Les propriétaires sont passionnés par la région, si vous le leur demandez ils vous parleront de la culture Hani et vous aideront à prendre les plus belles photos possibles… La chambre privée coute 120 Yuan. Vous pouvez passer par eux pour avoir un guide (400 Yuan la journée) et un chauffeur (300 Yuan la journée).

Consacrer au moins trois jours pour maximiser ses chances de voir les paysages car y a très souvent du brouillard dans cette région. Les chauffeurs communiquent entre eux et savent en général les zones où le brouillard est levé. Laohuzui est la zone où il y a le moins de brouillard car elle est beaucoup plus basse

Quand venir ? De décembre à mars pour voir les rizières en eau. De Juillet à mi-septembre pour voir les rizières vertes. La récole a lieu au mois de Septembre. Octobre et Novembre sont à éviter car les récoltes sont finies et les rizières sont sèches et marrons.

– Si vous voulez passer par une agence, contactez Yann de l’agence Ciel Yunnan, il est serviable, très sympa et les prix sont compétitifs…

 

yuanyuang hani

Les copines discutent au marché

 

Et après on va où ? – Flash spécial passer de Yuanyang à Sapa au Vietnam en passant par Hekou

A Yuanyang on est tout près du Vietnam… et pourtant je n’ai trouvé que très peu d’informations sur ce passage de frontière entre la Chine et le Vietnam… maintenant que je l’ai fait (et croyez-moi ce fut une expérience) voici donc toutes les infos nécessaires

Il faut avoir son visa vietnamien, le système de visa à l’arrivée ne fonctionne pas aux frontières terrestres

– Il faut compter une journée de transport impliquant pas moins de 3 bus, 1 taxi et 1 moto... une vraie petite aventure, surtout qu’il faut passer le poste de frontière avant sa fermeture

1. Depuis les rizières, il faut se rendre à Xinjie pour prendre le bus en prenant un des minibus que l’on arrête le long de la route, compter 1 heure et 15 Yuan.

2. De Xinjie, il existe un voire deux bus par jour se rendant directement à Hekou. J’ai pris celui qui part juste après 10h, le billet coute 58 Yuan et le trajet dure 4h30.

3. La station de bus de Hekou se situe assez loin de la frontière, il faut donc soit prendre un bus que je n’ai jamais trouvé, soit prendre un taxi partagé, j’ai payé le mien 15 Yuan… je n’ai pas pu communiquer mais il a bien compris qu’une blanche ne pouvait aller qu’à la frontière…

4. Le passage de la frontière est plutôt simple, il suffit de traverser le pont à pied et vous êtes au Vietnam dans la ville de Lao Cai

5. Depuis Lao Cai pour continuer vers Sapa, il faut demander aux motos taxi qui attendent à la frontière de vous poser au départ du bus gouvernemental, le bus coute 1.5 USD.

 

yuanyuang

Le soleil se couche sur YuanYuang

 

Alors es-tu tombé, comme moi, sous le charme de cette région reculée de Chine ?

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

21 Réponses

      • Sylvaine Siau

        Bonjour Amélie,
        Nous partons mercredi pour Lijiang, nous pensons passer 20 jours dans le Yunnan et 10 jours près de Xiamen (pour voir les Tulous). Bien sûr nous irons à Yuanyuang et peut-être à Shangri-la.
        Merci pour toutes tes informations pratiques et tes magnifiques photos.

      • Amélie

        Merci beaucoup Sylvaine, ne manquez pas Jianshui en vous rendant à Yuanyang, par contre je trouve que Shangri-La ne vaut le coup que si on a le temps de vraiment explorer le coin vers Dequin par exemple. En tout cas racontez moi vous coups de coeurs à votre retour et vos bons plans… A bientôt

  1. Pierre Philippe

    bonjour Amlie..bravo pour ces belles photos et cet article hyper complet ..( je partage bien sûr ! ) Pour ma part j’ai adoré les rizières de Bali ( un peu plus vertes 😉 )mais qui sont en train d’être mangées par le développement urbain hélas ..maiszau déla de l’aspect photogénique pour les touristes , j’ai un profond respect pour ces paysans qui cultivent ces terres comme des forcenés car il faut imaginer le boulot que représente ses cultures en étage ..pire qu’un travail de romain ! alors respect à ces hommes et femmes d’Asie !

    Répondre
    • Amélie

      Merci Pierre Philippe, si tu aimes les rizières vertes, alors viens à Yuanyang à la fin de l’été… j’ai vu des photos ça a l’air incroyable… En tout cas on est tout à fait d’accord, encore plus à Yuanyang qu’ailleurs on s’émerveille devant ce travail de titan…

      Répondre
    • Amélie

      Tu penses passer plutôt fin novembre ou début novembre dans le coin? Je pense que si c’est vers la fin tu as une chance…. tu devrais envoyer un email à la timeless guesthouse pour leur demander, franchement (quand il n’y a pas de brouillard), c’est un des plus beaux paysages que j’ai vu en Chine

      Répondre
  2. Romain

    Je vais justement début Mai vers Sapa et le nord du Vietnam, ce serait presque tentant d’y faire tour vu les photos ! Mais je ne pense pas que j’aurais le temps, du coup ce sera pour une prochaine fois (j’ai un tête un itinéraire passant à la fois par le Vietnam, Chine et revenir en Thailande via le Laos… hum ça donne envie !)
    Romain Articles récents…Songkran 2015 : pourquoi le fêter à Chiang MaiMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Ah c’est top comme idée, si tu veux des infos sur Sapa (l’article devrait être publié dans trois semaines), n’hésite pas… J’avoue que après Yuanyang, Sapa a été un peu décevant niveau rizières mais les échanges avec les minorités ont totalement compensé. Tu vas dans quel autre coin que Sapa dans le nord Vietnam?

      Répondre
  3. Julie

    Un travail de titan, de fourmis
    Tous mes respects pour ce peuple et merci à toi pour ce clin d’œil

    Répondre
      • Julie

        Mais oui, c’est ça la juste valeur du contentement, plein leçon de vie on peut tirer de ce modèle de vie et de labeur !

    • Amélie

      Tu ne peux pas tout voir mais tu as le temps d’avoir un aperçu si tu as de la chance avec le temps… moi j’y avais passé deux jours et demi complets et j’avais eut beaucoup de chance avec le temps… des fois ça ne se lève pas pour plusieurs jours.
      Pour le guide, tu peux trouver moins cher en Chine ça c’est sur… mais dans ce coin il n’y a pas de grosse concurrence… personne ne parle anglais et personne ne t’emmène randonner dans les rizières… Par contre si tu trouves des volontaires pour partager une fois à l’auberge de jeunesse, ça peut valoir le coup. J’avais fait ça le premier jour mais finalement j’ai mieux aimé le deuxième, j’ai fait ce que je voulais, marché à mon rythme, pris pleins de photos…

      Répondre
  4. Nicaise

    Bonjour,

    Félicitations pour ces magnifiques photos, et les conseils donnés. Cette région du Yuangyang nous comptons la réaliser l’année prochaine. Pour l’instant je planche sur un circuit Vietnam que nous avons déjà fait en voyage organisé mais nous n’avions pas été dans le Nord, et la découverte de ces ethnies m’enchantent particulièrement, je pensais le faire en décembre mais il parait que les rizières sont sèches et marrons donc quelle période me conseillez-vous ? la région de Ba Be mérite-t-elle d’être visitée ????

    Répondre
    • Amélie

      Les photos que tu vois ont été prises en Décembre… du côté Chine les rizières sont en eau et vraiment magnifiques. Du côté Vietnam, elles sont sèches… tu peux voir quelques photos que j’ai prises dans l’article sur Sapa à cette période (ainsi que des conseils et une idée de la météo pour le nord vietnam à cette époque). Après mon conseil serait d’aller en Chine pour voir les rizières et au Vietnam pour les minorités, les rizières à côté de la Chine sont moins bien par contre il est plus facile d’accéder aux ethnies au Vietnam. Désolée mais je ne connais pas la région de Ba Be

      Répondre
  5. Adrien

    Bonjour Amelie,

    Tout d’abord, merci pour votre blog, extrêmement pertinent et motivant. Je m’apprête à aller passer une quinzaine de jours ( du 26 juin 2016 au 14 juillet) dans le Yunnan, passant par Mangshi, Dali, Tenchong(probablement) , Yuanyang et peut être Lijiang si le temps me l’accorde et je m’inspire de vos articles pour peaufiner ce beau voyage.

    Simple question concernant les VISA. Je dois quitter la Chine avant le 15 juillet et je souhaite donc basculer soit en Birmanie soit au Vietnam. Quel pays me conseilleriez vous? Est il possible de faire un de ces deux VISA à Kunming par exemple (au ‘dernier moment’)? J’ai pu lire aussi que les français ne devaient plus présenter de VISA pour le Vietnam pour un séjour de moins de 15 jours, mais cette mesure semble s’arrêter le 30 juin… bizarre .

    Merci encore pour votre magnifique blog !

    Répondre
    • Amélie

      Merci pour les conseils, je n’ai pas essayé de faire faire un visa pour un pays tiers depuis la Chine… j’ai peur que ça ne soit pas facile… J’ai voyagé depuis Yuanyang vers le Vietnam et ça se fait très bien, on arrive au pied de Sapa.
      Pour le Vietnam, le gouvernement devrait bientôt annoncé si cette mesure est étendue, j’espère bien!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti