Pin It

Petit piqure de rappel, le Japon est formé par 4 iles principales et c’est dans la plus petite que je vous emmène. Notre découverte de l’ile de Shikoku a commencé à Matsuyama, une « petite ville » qui ne compte qu’un demi million d’habitants... nous nous sommes tout de suite sentis bien à Matsuyama, sans doute du fait de sa taille raisonnable mais surtout car nous avons eu l’impression d’être rentrés à la maison dès notre sortie de l’aéroport (décidément nos années japonaises nous ont marqués…), impression confirmée dès notre arrivée à notre guesthouse très sympathique (pour l’adresse, il va alors falloir lire l’article jusqu’à la fin … eh, eh, eh…)

La région nous a vraiment séduite par sa diversité.… partez donc avec nous à la découverte de Matsuyama, nous allons parcourir le Japon à travers le temps

 

– Retour à la période des Samourais : le château de Matsuyama

Le château de Matsuyama est pour moi un des plus beaux châteaux japonais, presque aussi beau qu’Himeji et pourtant Himeji c’est un référence en la matière… Il faut dire qu’il a tout pour plaire ce château… du sommet de sa colline, on peut admirer des vues magnifiques sur les montagnes et la mer, l’ambiance est bon enfant, il est très bien conservé et puis, clou de la visite, on peut se déguiser en samourai… devant le poids des armures, nous ne pouvons que constater que le dicton « petits mais costauds » s’applique aux samourais de l’époque !

A savoir : La visite de l’intérieur du château vaut le coup par contre pas la peine de monter en télésiège, la montée à pied se fait très facilement, il y a même de nombreux sentiers pour ne pas faire l’aller/retour par le même.

 

 

dogo onsen shikoku matsuyama

Le légendaire Dogo Onsen

– Retour au temps de l’empereur tout puissant : le onsen royal de Dogo Onsen

Dogo Onsen est le plus vieux onsen du Japon, un onsen couvert de légende où l’empereur se baignait souvent. Il ne s’y est plus baigné depuis 1970 mais on peut quand même visiter les bains privés impériaux.

Dogo Onsen n’est pas l’un de ces onsens mémorables où j’ai eu la chance me baigner, il n’y a pas de bain extérieur comme je les aime, l’eau des onsen n’est pas laiteuse comme je l’apprécie et il y a pas mal de monde…. mais c’est assurément une expérience culturelle assez unique qui permet de combiner visite, plaisir et douche de la journée…. . Dogo onsen est une vraie petite ruche, la salle de repos ne désemplit pas, les bains sont visités par toutes les petites mamies du coin… vite un petit thé vert accompagné d’un biscuit et on laisse la place aux suivants…

A savoir : Différents prix de tickets pour différentes options (visite du onsen royal, chambre de repos, accès à différents bains…) Je vous recommande le billet « Tama no yu » à 1200 yens, quitte à profiter de Dogo, autant en profiter à fond

 

– Retour à la période Meiji dans le village de Uchiko

Il faut aller au sud de Matsuyama pour découvrir ce petit village de la période Meiji qui prospéra grâce au commerce de la cire. A Uchiko deux attractions, tout d’abord l’Uchizoka, son théatre de Kabuki, tout droit sorti du siècle dernier et qui sert encore aujourd’hui pour des spectacles. Ensuite direction la rue principale Yokaichi où un projet ambitieux de rénovation a fait retrouver au village sont charme d’antan…. Ah et dernière chose nous n’avons pas croisé un touriste…. vraiment un beau détour…

A savoir : Prendre l’autoroute pour venir de Matsuyama ou passer 25 minutes dans le train. Toutes les informations sont ici

Le Kabuki est un style de théâtre japonais, pour en apprendre plus, c’est ici

 

beishi shikoku matsuyama

Le Machu Pichu de l’Asie….

– Retour au temps des mines de cuivre de Besshi

Besshi est surnommé le Macchu Pichu de l’Orient… alors bon là il ne faut quand même pas exagérer… certes l’accès n’est pas facile, certes l’histoire de ce lieu est intéressante, certes il n’en reste que des ruines mais bon….

Besshi était un site d’extraction du cuivre qui a commencé à être exploité en 1690... jusque-là rien d’incroyable sauf que Besshi se situe au sommet d’une montagne au fin fond de l’ile de Shikoku… les mineurs avaient créé une vraie petite ville sur les hauteurs mais je vous laisse imaginer les conditions de travail et les charges qui devaient être descendues dans la vallée. La mine a été fermé en 1973 et il ne reste aujourd’hui que des ruines, d’où son surnom très marketing…

A savoir : la route est très belle pour monter au site mais également très étroite, mieux vaut avoir loué une petite voiture plutôt qu’une grosse berline… Il existe un parc d’attraction un peu plus bas appellé Besshi Mine Topia, les enfants se sont bien amusés, mais sans enfants autant zapper, surtout que tout est en japonais…

 

 

– Saut direct à la période moderne à Shimanami Kaido

Qu’est ce que Shimanami Kaido ? C’est une succession de ponts qui sautent d’ile en ile pour relier l’ile principale de Honshu à l’ile de Shikoku grâce à une voie rapide. C’est d’ailleurs au passage l’autoroute la plus chère qu’il m’a jamais été donné de prendre… (60km coutent 5000 yens… qui dit mieux?)

Le truc qui rend Shimanami Kaido spécial c’est que l’on peut passer sur ces ponts en vélo… ils ont été aménagés avec une piste cyclable le long de l’autoroute et tout a été fait pour aider les cyclistes (location de vélo, pistes cyclables, itinéraires…), sachant qu’au Japon on ne fait jamais les choses à moitié, c’est plutôt bien fait !

Nous avons traversé le pont de Kurushima Kaikyo en vélo puis visité l’ile de Oshima…. et ce pont est vraiment le clou de Shimanami Kaido, il est impressionnant avec ses 6km de long, ses rampes tournantes imaginées pour que les vélos puissent monter sans trop d’effort et ses vues sur la mer intérieure du Japon. Nous avons vu le reste en voiture, par manque de temps et puis parce que 30 km avec un vélo de ville et des enfants derrières ça nous a suffi…. Les autres ponts sont beaucoup moins impressionnants excepté celui qui relie Omishima à Ikuchijima

Vous avez le choix entre plusieurs circuits, si vous vous limitez à Oshima, prenez l’itinéraire jaune à gauche du pont le long de la mer, plat jusqu’au jardin de roses et beaucoup plus sympa que le rouge qui grimpe et n’a aucun intérêt. Il y a pas mal de chantiers navals dans ce coin et si vous avez de la chance comme nous vous assisterez peut être à la mise en eau d’un bateau…

A savoir : Le meilleur endroit pour louer son vélo se situe à Sunrise Itoyama, d’où vous profiterez d’une vue exceptionnelle sur le pont. Les vélos sont pris d’assaut le week-end donc il faut absolument réserver. Vous pouvez louer des vélos de course, des tandems, des vélos électriques et vous pouvez faire ajouter un siège enfant (mais seulement sur les vélos normaux). Selon le type de vélo la location coute entre 500 et 1000 yen la journée. Nous n’avons pas payé car il y avait une promotion mais normalement les ponts sont à péage.

Pour un article bien détaillé sur Shimanami Kaido, voir le blog de Brice et le site officiel se trouve ici

 

matsuyama

Concert de Tako (tambour japonais) à Matsuyama

Quelques bonnes adresses

La Sen Guesthouse à Matsuyama, accueil agréable, pleins de bonnes infos et les futons les plus agréables du Japon…

Daikokuya (0899255005) pour manger à Dogo Onsen tous pleins de choses très japonaises donc pas mal de udon

Le café Nanze (0893446440) à Uchiko qui est juste à côté de l’office du tourisme, un petit café bien sympathique et très bon, on peut manger dehors

 

Et le kiwi en tenue de samourai qui pèse une tonne .... le clou de la visite...

Et le kiwi en tenue de samourai qui pèse une tonne …. le clou de la visite…

Vous êtes désormais convaincus de sortir de l’axe d’or du tourisme au Japon (j’ai nommé Tokyo-Kyoto et Hiroshima) ? Matsuyama et l’ile de Shikoku vous attirent-ils ?

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

18 Réponses

      • Julie

        Malheureusement non… J’ai voulu explorer l’archipel près de Matsuyama, mais on a pas choisi la bonne île… c’était trop grand, et difficilement accessible à pieds du coup. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller sur shikoku cette année, mais je compte bien continuer mon exploration de cette région !
        Julie Articles récents…Le Panda Store de YokohamaMy Profile

    • Amélie

      J’ai mis 10 ans y aller… alors … ce n’était pas très facile d’accès mais maintenant avec les low cost ça à l’air de mieux aller… et puis c’est bien connu quand tu habites dans un pays tu le visites un peu moins que si tu es en vacances…

      Répondre
    • Amélie

      Bonjour Mathilde,
      Il y a tellement à voir au Japon, par contre Shikoku je conseille plutôt en louant une voiture sinon tu vas perdre pas mal de temps et tu vas être plutôt limitée…. tu ne veux pas conduire au Japon?

      Répondre
    • Amélie

      On est d’accord l’armure lui va très bien à mon kiwi 🙂
      Attends de voir Iya et Naoshima, tu voudras vraiment y retourner…

      Répondre
    • Amélie

      Pourquoi pas à pied, tu peux marcher sur les pistes cyclables sur les ponts et suivre les itinéraires vélos sur les iles…

      Répondre
  1. carrier

    Bonjour, me tente quelques questions car je ne sais que faire avec toutes ces possibilités qui s’offrent à nous :
    Je vais me trouver à Shikoku début juillet :
    – Hiroshima : 2 soir et 3 soir, départ le 4 vers Shikoku (Ehime)
    – Shikoku (Ehime) : 4 soir et 5 soir, départ le 6 vers Kagawa
    – Shikoku (Kagawa) : 6 soir, 7 soir, 8 soir et 9 soir, départ le 10 vers Osaka
    – Osaka : 10 soir et 11 soir, départ le 12 vers Fujiyama

    Je me pose plusieurs questions : Nous pensions dormir sur l’île de Miyajima (à coté d’Hiroshima), connaitriez-vous des hebergements?
    Comment aller sur Shikoku depuis Hirochima, le bateau est-il la meilleure solution ?
    Une fois dans Shikoku, est-ce jouable de faire 2 jours dans la préfecture de Ehime (trop; pas assez) et de prendre le train pour Kagawa (pour y passer 3 jours)
    Enfin, pour aller sur Osaka, nous pensions prendre le train, remonter vers Okayama pour passer par le haut… pensez-vous que c’est une bonne idée.
    Une autre option semblait sympatique, prendre la voiture, mais les conditions de délivrance du « permis Japonais » + rouler à gauche + interdiction de stationner + … nous font penser que le train est la meilleure solution. Qu’en pensez-vous?

    Merci de votre patience lors de cette lecture et des éventuelles réponses que vous pourrez y apporter.
    Très bonne soirée
    Amicalement
    Aurélie

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour,
      Je ne suis pas sure de pouvoir répondre à tous mais voici quelques réponses. Pour aller à Shikoku depuis Hiroshima je vous recommande de prendre les ponts en vélo j’en parle dans mes articles et c’est top. Pour Shikoku si vous n’avez pas de voiture Matsuyama et Takyama me semblent les deux seuls endroits vraiment faisables. Le retour sur Osaka par Okayama est très bien, je vous recommande d’aller voir Naoshima et Teshima en chemin. Nous avons toujours pris des voitures au Japon, c’est très pratique, il y a toujours un GPS … mais nous parlons quand meme un peu japonais et nous avons l’habitude de la conduite à gauche..

      Répondre
  2. Jordaan

    Bonjour Amélie,

    Merci pour ton blog 🙂 Concernant Uchiko et son théatre de Kabuki sais tu à quelle fréquence ont lieu les représentations ? Si oui, faut-il réserver et comment ? Nous y allons dans la semaine du 10 avril 2017 si jamais on aimerait profiter de notre passage pour profiter de ce folklore.

    Merci pour ta réponse.

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour, je suis désolée je ne sais pas du tout quand sont les dates, demande à ton logement sur shikoku si ils peuvent t’aider pour lire le programme

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti