Pin It

Les Montagnes Jaunes, ou Huangshan en Chinois, sont connues dans toute la Chine pour leur beauté. Elles ont été représentées par de nombreux artistes au cours des siècles, ont été un des premiers sites classés au patrimoine mondial en Chine et attirent aujourd’hui 1,5 million de visiteurs chaque annéepas mal pour un peuple chinois qui est loin d’être fan de la randonnée. Vous allez vite comprendre pourquoi…

montagnes jaunes Huangshan

Le soleil commence à baisser

Pourquoi les Montagnes Jaunes sont si connues ?

Les montagnes jaunes sont connues depuis très longtemps mais ne furent baptiser Huangshan qu’en 747 en l’honneur de l’empereur jaune, l’ancêtre mythologique des chinois Han (de la majorité des chinois en gros). Les montagnes jaunes c’est l’image carte postale que tout le monde se fait de la Chine après avoir vu deux ou trois estampes. La beauté de ces monts est due à ses pics calcaires surmontés par des conifères dans les endroits les plus improbables, beauté qui est souvent exacerbée par des nuages accrochés à ces sommets… il y a d’ailleurs des nuages 200 jours par an… j’ai eu de la chance, deux jours de ciel bleu parfait, avec juste un nuage de pollution à l’horizon auquel j’avais la chance d’échapper du haut de mes montagnes… on n’est pas loin des grosses métropoles chinoises, impossible de l’oublier…

 

montagnes jaunes huangshan

Les arbres perchés un peu partout

Les Montagnes Jaunes, des marches et des marches

Pour visiter les montagnes jaunes, pas le choix il faut marcher… surtout si vous prenez l’option on n’est pas des chochottes – les télécabines c’est pour les touristes... J’ai eu l’idée un peu incongrue de monter les milliers de marches à pied… (bon, j’avoue n’avoir pas réalisé que la montée serait faite EXCLUSIVEMENT de marches… et ce sur 1000 mètres de dénivelé).

La montée fut plutôt rasante, sans beaucoup de vue et avec seul objectif de mettre un pied sur la marche suivante. Par contre, une fois arrivée au sommet, la marche est devenue très agréable, oubliées les jambes fatiguées devant ces vues incroyables, ces pics rocheux, ces escaliers vertigineux creusés dans la roche, ces arbres accrochés on ne sait pas trop comment aux rochers… franchement j’ai beaucoup moins senti les 600 mètres de dénivelé suivants…

montagnes jaunes Huangshan

La seule belle vue de la montée

 

Le soleil baissait je pensais être au bout de mes peines et pouvoir admirer tranquillement le coucher du soleil et bien non… le chemin est fait exclusivement de chemin bétonnés, le problème c’est qu’en hiver les coins à l’ombre sont gelés et le chemin bétonné devient une vraie patinoire. La descente vers l’hôtel fut essentiellement effectuée sur les fesses ou dans les arbustes pour ne pas glisser… ce fut épique, j’étais contente d’être à l’hôtel juste avant la tombée de la nuit pour éviter de faire du patin à glace à la frontale…

Avec 1600 mètres de dénivelé de marches dans les pattes et des genoux qui ne sont plus de toute jeunesse, le lendemain j’ai opté pour la descente en télécabine… petite joueuse…

Place aux photos histoire de vous motiver à grimper toutes ces marches

 

Informations pratiques

Je m’étais posé beaucoup de questions avant de venir randonner aux Montagnes Jaunes, pas beaucoup d’information sur internet (sauf en chinois), voici donc tous pleins d’infos utiles, n’hésitez pas si vous avez des questions

– Pour se rendre au pied des montagnes, prendre le bus depuis Tunxi jusqu’à Tangkou (20 RMB par personne) ou un taxi (150 RMB). Une fois arrivé à Tangkou, on doit prendre un bus (19Rmb) pour se rendre à un des deux départs. Je suis montée par le Mercy Light Pavillion et j’ai mis 6h pour rejoindre notre hôtel (pour info je suis plutôt sportive) en effectuant à peu près 1600 mètres de dénivelé (mon estimation à la louche, la carte est plutôt sommaire)

montagnes jaunes huangshan

Des vues comme il y en a tant

Le billet pour visiter les montagnes jaunes est moins cher en basse saison (de novembre à mars), il coute 150 Rmb contre 230 en haute saison. Hors saison un seul téléphérique (White Goose Ridge) est ouvert, il coute 65 Rmb contre 80 en haute saison.

Hors saison, la partie Xihai Grand Canyon est fermée, deux jours suffisent donc pour explorer le coin. Nous sommes montés par le Merci Light Pavillion pour nous diriger vers le Xihai Hotel. Le lendemain nous somme redescendus par le White Goose Ridge. Si cela ne vous gêne pas de dormir dans un hôtel moins bien, mieux vaut dormir au Baiyun Hotel pour mieux équilibrer les deux journées et pour admirer le coucher et lever du soleil depuis Bright Top Peak.

Si vous venez en haute saison, compter un jour de plus pour parcourir le Xihai Grand Canyon

Voici une des cartes les mieux faites pour se repérer un peu, cette carte est également pas mal du tout et la carte au dos du billet vous permettra également de vous repérer… avec ces trois cartes vous devriez vous en sortir…

carte huangshan

 

La montée à pied vaut le coup principalement pour l’effort physique (ou pour économiser le téléphérique ou encore pour éviter les queues du téléphérique qui ont l’air gigantesques en saison), les vues ne deviennent incroyables qu’une fois arrivé au sommet.

– Aux vues des barrières pour prendre bus et téléphériques, la montagne doit être bondée en pleine saison… découvrir les montagnes jaunes à la queue leu leu au milieu des groupes de touristes chinois, je ne le recommande à personne (en plus les hôtels deviennent hors de prix)… je vous conseille donc de faire comme moi, y aller en hiver.

– En hiver le sol est souvent gelé, des petits crampons à accrocher aux chaussures sont en vente pour moins de 2 euros. Ne faites pas comme moi, achetez en une paire, c’est la patinoire par endroit au sommet, ça pourra vous être utile… on se demandait pourquoi certains chemins étaient fermés l’hiver… après deux ou trois glissades on a vite compris.

– Nous avons dormi au Xihai Hotel, un vrai hôtel de luxe à prix doux en hiver avec un restaurant plutôt bon… tous les autres hôtels que nous avons vus ont des airs soviétiques peu engageants…En tout cas réservez bien avant de venir (ctrip fera l’affaire) surtout en haute saison…

xihai hotel

 

– L’accès aux montagnes jaunes est devenu encore plus simple aujourd’hui… il existe désormais un train à grande vitesse depuis Shanghai … en moins de 5 heures vous êtes dans le coin! Sinon il existe des vols depuis Tunxi vers les plus grandes villes de Chine.

Une randonnée aux montagnes jaunes ça te tente ? Tu vas monter à pied ou prendre le téléphérique ?

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

13 Réponses

  1. Tara B.

    Encore une ballade qui fait rêver, mais là c’est sûr il faut que je me débarrasse de mes enfants pour y aller : 1000 m de dénivelé en patinoire avec les enfants je sais pas, j’le sens pas… 😉
    Tara B. Articles récents…Perles de Chine au bac 2015My Profile

    Répondre
    • Amélie

      Oui je pense qu’il faut mieux… je m’étais débarrasser des miens 🙂 (sinon tu peux prendre les oeufs pour monter la montée était sportive mais pas incroyable niveau vues…)

      Répondre
    • Amélie

      Contente de te convertir à la Chine.. j’imagine qu’à la haute saison c’est horrible mais au mois de janvier c’était vraiment idéal… donc en effet il faut bien choisir sa saison

      Répondre
  2. Mme C

    Vraiment superbe !! j’irai c’est sûr, et effectivement plutôt en basse saison!! merci pour les photos et pour tous les conseils

    Répondre
  3. Nico

    Oui en haute saison, il y a beaucoup de chinois mais par les marches par tant que ça !!! En haut, il faut se frayer un passage et tenter de ne pas suivre un mégaphone utilisé par les guides chinois pour hurler dedans !!!!!

    Ce qui est intéressant en montant par les marches c’est d’observer la population qui prend le même chemin que nous. Les porteurs surhumains chargés, comme des bêtes, de provisions, bouteilles de gaz, sacs de ciment… ou les chinois aisés qui se font porter par une chaise comme au moyen-age. Un autre monde !

    Pour notre part, on avait longtemps hésité à dormir une nuit en haut et finalement on avait passé que la journée au sommet ! Tes photos, nous donnent envie d’y retourner, on avait adoré ces montagnes sacrées !
    Nico Articles récents…Voyage en Arménie, des monastères mais pas que…My Profile

    Répondre
    • Amélie

      Ah oui en effet… c’est une autre expérience, on n’a pas vu de mégaphone des deux jours… il y a avait des gens ce n’était pas désert mais un peu comme tu as des gens dans un site touristique en France… Ce qui me ferait le plus peur en été c’est de faire la queue pour les bus et les téléphériques ça doit être des heures d’attente.
      L’avantage de dormir sur place c’est de pouvoir profiter du coucher et du lever du soleil… moment un peu mythique aux montagnes jaunes…pour la prochaine fois alors…

      Répondre
  4. Mario

    Les paysages me rappellent beaucoup les monts Hua près de Xi’an. Moi aussi j’étais arrivé crevé au sommet (au mont Hua), et contrairement à toi je suis tombé sur un hôtel miteux (je n’appellerais même pas ça un hôtel ?) qui m’a en plus coûté un bras ! Mais quelle randonnée superbe ! Content de savoir qu’il existe un bon hôtel au sommet des Montagnes Jaunes. En tout cas, je conserve ces précieux conseils car cet endroit m’intéresse vraiment pour mon prochain voyage en Chine.
    Mario Articles récents…Ometepe, belle et sauvageMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Les montages prêt de Xian m’ont laissé un souvenir très fort, c’était tellement escarpé, c’était vraiment unique… mais Huangshan est beaucoup plus étendu tu verras et c’est encore plus touristique donc un conseil prévois ton voyage en hiver… Si tu as besoin de conseils n’hésite pas…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti