Pin It

Tout bon voyageur au Vietnam se rend à Sapa… ce petit village apprécié jadis des colons français pour son climat est devenu un vrai cirque du tourisme. J’étais tout à fait consciente du problème et j’avais même hésité à m’y rendre… mais j’arrivais de Chine par Laocai qui est la porte d’entrée de Sapa… je ne pouvais pas ne pas y aller AUSSI j’ai décidé de bien préparer ce séjour pour ne pas me retrouver avec trois tonnes de touristes collés à mes basques…

 

sapa vietnam

Les plus belles rizières de Sapa

 

Sapa le paradis devenu un enfer touristique

A Sapa, tout le monde part en rando et dort dans un village Hmong. Et comme tout le monde ça fait beaucoup de monde à Sapa, la vallée la plus facile d’accès et, il faut bien l’admettre, la plus belle niveau rizières, est devenue une autoroute à routards. Les routards dorment en général dans LE village des guesthouses qui a perdu toute son authenticité (il existe même un spa dans ce petit village hmong… c’est tout dire….) et où le grand jeu est de se bourrer la gueule à l’alcool de riz… les locaux ayant d’ailleurs un sacré entrainement niveau «happy water », ils vous coucheront sans problème… C’est surement ce qu’aiment certain, moi ce n’était pas ce que je voulais. Je me suis donc mise à la recherche de l’agence idéale alliant authenticité et gestion équitable des guides Hmongs…

sapa vietnam

So, ma guide qui m’a tout appris..

Le secret : utiliser la bonne agence…

J’ai trouvé la perle rare, elle s’appelle Ethos, une agence crée par un couple anglo-vietnamien qui a longtemps géré une ONG et qui s’est rendu compte que donner du travail aux Hmongs, en les payant correctement et en les aidant en cas de soucis était plus efficace. Ils essaient également de sauver des savoirs ancestraux avec une boutique d’objets réalisés par les minorités (attention tout est fait main et prend beaucoup de temps, les prix ne sont pas les mêmes que les souvenirs made in China). Un exemple, la tradition du batik a presque disparu et ils ont eu tout le mal du monde à trouver une vieille femme qui savait encore faire le batik; depuis ils lui achètent à bon prix ses produits et sa petite fille s’y est mise…

Les prix sont certes un plus élevés que dans une agence lambda mais l’expérience est loin d’être lambda et j’ai trouvé que mon argent était bien utilisé. Je ne jette pas la pierre à ceux qui optent pour le grand classique routard le moins cher possible, chacun fait ses choix.

La famille de So

Ma guide parlait parfaitement l’anglais mais plutôt mal le vietnamien et était totalement illettrée, (et ce n’est pas la seule, j’ai dû écrire quelques textos pour ses copines qui voulaient communiquer avec leurs clients mais qui étaient tout aussi illettrées). Elle m’a beaucoup parlé de son expérience, de sa culture, m’a emmené chez plusieurs membres de sa famille, m’a incrustée dans une fête de commémoration de mort (ah l’alcool de riz rend les Hmongs vraiment très sociaux)… bref une vraie guide qui ne se contentait pas de me montrer le chemin. Mes deux jours ont d’ailleurs été totalement conformes à ce que je souhaitais, c’est à dire, ne croiser personne, prendre des photos et me dépenser…

Différentes ethnies..

A la découverte des Hmongs Noirs

Les gens vont souvent à Sapa pour les rizières… je les ai trouvées moins belles qu’en Chine (regarder mon article sur Yuanyang, elles sont incroyables). J’y allais plutôt pour aller à la rencontre des minorités ethniques et je n’ai pas été déçue (et heureusement vu le temps je n’ai pas vu beaucoup de rizières…). J’ai rencontré principalement des Hmongs noirs, j’ai rendu visite à quelques Laolus et j’ai vu des Red Zhaos de loin. En Chine la communication avec les minorités est presque inexistante, ils ne parlent ni chinois ni anglais et n’en ont pas vraiment envie… au Vietnam c’est très différent, les femmes hmongs parlent anglais, elles sont accueillantes et souvent prêtes à partager avec vous…

Anniversaire des un an de la mort d’un villageois Hmong

J’ai appris beaucoup de choses sur les traditions Hmongs durant ces quelques jours, beaucoup plus que lors de ma visite des Hmongs au Laos ou des Miaos en Chine (les Hmongs sont appellé Miaos en Chine)… merci So ! Parlons du mariage par exemple, j’avais déjà entendu au Laos que les Hmongs enlevaient leurs femmes dans un autre village… selon So ce n’est pas aussi violent que le mot enlèvement le fait penser. Les hommes enlèvent au marché les filles (âgées de 14-15 ans) qui se sont faites toutes belles pour l’occasion… l’enlèvement dure quelques jours à la fin duquel la femme décide si elle veut vivre dans cette famille ou pas. Si elle accepte, les parents de la femme sont dédommagés de leur perte. Il semble qu’on puisse même divorcer chez les Hmongs, la femme retourne alors dans son village et les parents doivent rembourser une partie de la dot aux parents du garçon… Une société bien pragmatique…

 

sapa vietnam

J’ai réussi à devenir une Laolu…

A côté de Sapa, la province de Lao Chau

Mon deuxième bon plan pour m’échapper de Sapa, a été de franchir le col de Tram Ton (la route la plus haute du Vietnam à 1900 mètres) pour passer dans la province de Lao Chau. La route est magnifique (sauf quand on n’y voit pas à trois mètres) et ici pas un touriste, une altitude plus basse qui garantit une journée sans brouillard, cascades, grottes, déjeuner super typique, découverte d’une boisson à base de fleur d’artichaut et surtout rencontre avec d’autres minorités dont les Laolus qui voient peu de touristes. Les femmes ont absolument voulu jouer à la poupée et me vêtir de leur tenue traditionnelle… je leur ai donné beaucoup de fil à retordre avec la coiffe qui glissait sur mes cheveux courts et lisses… la tenue n’est pas saillante sur moi, j’ai un bon 30 cm de trop (et euh peut être quelque kilos aussi…). J’espère que vous aurez noté la touche fashion de la photo, les baskets de trek, la dernière mode du coin … Le retour à l’arrière de la moto bloquée derrière des camions avec un brouillard à couper au couteau sur une route de montagne glissante fut épique… vouloir faire pas comme tout le monde, c’est fatiguant…

sapa vietnam

Rencontre de Vietnamien bien sympas…

sapa vietnam

Des Vietnamiens de toutes générations et d’origines bien différentes…

Informations pratiques

Rejoindre SapaFini les arnaques, il existe désormais des bus officiels jaunes et rouges qui relient Lao Cai à Sapa, ils coutent 28000 VND (un peu plus d’un dollar) et mettent une heure… on va essayer de vous dire que ces bus n’existent pas… attention à l’arnaque… Quand vous quitterez Sapa, vous pouvez également prendre les bus organisés par les guesthouses, cela coute 2.5 USD mais vous devrez surement faire le tour de la ville, histoire de récupérer tout le monde. Une fois arrivés à la gare, allez prendre vos billets (réservés depuis longtemps) et ne passez pas par le premier intermédiaire… il y a de la magouille dans l’air et les gens se retrouvent dans un autre wagon que celui noté sur leur réservation. Pour diner avant de partir, aucune bonne adresse, que des attrape-touristes à l’horizon…

Où Loger ? – A Sapa il y a pléthore de logements, j’ai séjourné au Thai Bimh Sapa Hotel, 25 USD la nuit avec feu de cheminée dans le salon, chauffage et couverture chauffante. L’hôtel est situé juste à côté de l’arrêt de bus… un choix pas mal du tout…

Quelle Agence ? Je vous recommande chaudement l’agence Ethos, j’ai effectué un trek de deux jours avec eux et une journée en scooter… Pour les tarifs et tous les détails c’est sur leur site ici. Ils peuvent également réserver le train pour vous.

Les rizières au milieu de la brume… quand on a une toute petite éclaircie…

sapa vietnam

Les chaussures et la boue…

Saison et météoSapa est très souvent dans la brume… on dit qu’il y a 160 jours de brume, j’en ai en tout cas connu 4 au mois de décembre et je peux témoigner que la brume est tellement épaisse que l’on ne voit rien du tout…. En hiver il fait froid, il faut prévoir des vêtements chauds (certaines années il neige). La meilleure saison semble être de mars à mai et de septembre à novembre, mais attention en novembre les récoltes auront déjà eu lieu. A noter que, contrairement à sa voisine Yuanyang en Chine, les rizières ne sont pas en eau à Sapa durant l’hiver.

S’équiper pour la rando – Pour la randonnée, prévoir des bonnes chaussures, c’est très boueux dès qu’il fait mauvais et il fait souvent mauvais… les locaux utilisent des bottes en plastique mais sauf si vous êtes des habitués de la rando en bottes en plastique, je ne vous recommande pas…. Niveau vêtement, n’hésitez pas à vous munir de plusieurs épaisseurs, il fait froid le soir…

– Combien de temps ? – Je vous recommande d’y passer trois jours, deux jours de rando minimum et une autre journée pour faire autre chose (scooter, marché, cascade, rando plus longue…)

– Où manger ? J’ai bien aimé le restaurant Little Vietnam, bon marché et plutôt bon. Vous pouvez également aller manger un hotpot au marché, ambiance locale garantie…

Vous connaissez Sapa ? Des recommandations, des questions ? N’hésitez pas….

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

27 Réponses

  1. Pascal

    Hello Amelie,
    j’ai préféré zappé Sapa lors de mon voyage au Vietnam car je craignais justement l’invasion touristique et le manque d’authenticité.
    Je me suis rabattu sur la province de Ha Giang qui est superbe aussi, soit dit en passant.
    Bon, à lire ton récit, il semble quand même possible de visiter Sapa dans de bonnes conditions. C’est plutôt une bonne nouvelle.
    một hai ba dzôôôô ! (si tu as trinqué avec des vietnamiens… tu dois savoir ce que cela veut dire 🙂

    Répondre
    • Amélie

      Oui c’est tout à fait possible de bien en profiter et puis comme j’arrivais de Chine par Laocai c’était trop évident pour ne pas y aller…. par contre Ha Giang me tente bien donc j’attends avec impatience ton article avec tous tes bons plans sur ce coin….

      Répondre
    • Amélie

      Je trouve aussi, juste un peu petit quand même, je ne pouvais plus bouger mes bras mais au moins mes stylistes ont beaucoup ri…

      Répondre
  2. Rêves et Sac à Dos

    Bonjour Amélie,
    Oui il y a vraiment du monde à Sapa, on y est en ce moment… Dès qu’on est dans la nature, on se laisse émerveiller par la beauté du paysage… Nous avons opté pour la rando, seules à la journée… L’office du tourisme nous dit qu’on n’a pas le droit de dormir dans un village alentour sans être accompagné d’un guide. Mais une fois à Ta Van, après quelques heures de marche, nous voyons plusieurs Homestay, dont une le « Luckydaisy » tenue par un coupe Hollando-vietnamien qui nous dit qu’en fait ils veulent juste vendre les « tours ». Est ce que tu as eu l’occasion d’en parler avec So? Est ce que tu es allée te ballader du côté de Bac Ha, j’ai entendu que c’était moins touristiques? Belle journée et merci. Karine
    Rêves et Sac à Dos Articles récents…Faire son visa chinois à Hong Kong : récit et mode d’emploiMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      So m’avait expliqué que on ne pouvait pas dormir n’importe où en effet mais je crois pas que ça arrête en fait grand monde… Par contre très clairement il y a une main mise des vietnamiens sur ces tours où ils exploitent un peu les minorités….
      Non je ne suis pas allée à Bac Ha, en restant dans les alentours de Sapa mais dans une autre vallée je n’ai croisé absolument personne… Si c’est dans votre budget contactez Ethos, c’est très bien…

      Répondre
  3. Haidaloup

    Bonjour Amélie,
    Les photos sont vraiment superbes !
    Pour ce qui est du nord du Vietnam, j’avais beaucoup aimé le coin nord-est : Meo Vac et Dong Van. Les marchés sont magnifiques tant les femmes s’y font belles pour y aller. Et les minorités sont adorables. J’ai beaucoup marché dans la montagne avec les femmes qui se rendaient au marché. C’est un coin à découvrir vraiment.
    Stéphanie.
    Haidaloup Articles récents…Le Chhattisgarh historique – Langues et archéologieMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Merci Haidaloup… tu n’es pas la première à me dire que le Nord-Est est super… vu que j’arrivais de Chine à Lao Cai, je ne pouvais pas ne pas aller à Sapa mais je mets sur ma to do list cette partie du Vietnam… surtout que je suis très portée sur le portrait maintenant, les marchés sont donc des endroits magiques pour moi.

      Répondre
  4. Wandererz

    Moi c’etait pas tellement le monde le problème quand j’y étais mais plutot le mauvais temps. La brume nous empechait de voir à plus de 25 mètres… Du coup il va falloir y retourner en espérant une meilleure météo.
    Wandererz Articles récents…Skyporn : The ChaseMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      On a eut la même expérience alors à part une petite éclaircie de quelques heures, j’ai été dans la purée en permanence… limite un peu déprimant, heureusement que les rencontres avec les locaux ont compensé…

      Répondre
  5. Anne marie Jacono

    Bonjour
    J’ai trouvé ton blog superbe je par au Vietnam aux mois de septembre de cette année pour le mariage de mon fils et nous aimerions avec mes amis aller à sapa mais le problème ces que nous ne parlons pas anglais crois tu que cela nous posera un problème quand au trèk nous ne sommes pas très en forme pour en faire lol esque l on peut visiter sans guide ou il faut en prendre un
    Merci si tu peut nous donner quelques conseils il seront les bienvenus

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour, les minorités ne parlent que anglais mais j’imagine que avec des gestes vous pourrez vous débrouiller… si vous êtes un peu débrouillards et voulez vous limiter au secteur très touristique vous devriez pouvoir vous débrouiller mais il faudra quand même un taxi pour y aller et revenir… donc mon conseil est d’organiser ça un peu à l’avance, votre fils peut sûrement vous organiser ça en anglais

      Répondre
  6. Cyril Gallois

    Un seul petit mot : merci!
    On est passé par Sapa il y a quelques semaines et on a rencontré Ethos grâce à vous et on en est très heureux!
    On a d’abord passé plusieurs heures à discuter avec Phil de tout et de rien, des Hmongs, de la région, du Vietnam en général puis, il nous a simplement dit qu’il nous ferait une proposition par e-mail dans la journée. On n’avait presque pas parlé de trek!
    Il nous a finalement proposé un trek de 2 jours car il y avait une fête Hmong ensuite à Tavan et qu’il pensait que ça nous intéresserait. On a accepté avec plaisir! Cha, notre guide a été parfaite, on a appris énormément sur les Hmongs et leur culture, on a dormi chez elle…. Ethos nous a aussi aidé à trpuver une homestay génale à Tavan et tenue par des personnes d’une minorité locale. Ils nous ont aussi expliqué pourquoi on était en général suivi par des vendeurs de souvenirs pendant les treks : les guides sont si mal payés qu’ils demandent à leurs familles de venir pour essayer de nous vendre des choses!
    Le jour de la fête, on a pu retrouver toute l’équipe d’Ethos, guides et directions réunis, ils nous ont guidés, expliqués et aussi invité à manger! L’expérience a été fantastique pour nous et on voit bien que ces gens croient en ce qu’ils font et essayent d’aider les minorités locales à s’en sortir.Donc, réfléchissez à deux fois avant de donner votre argent à d’autres tour operator!

    Et merci encore voyagista!

    Répondre
    • Amélie

      Super retour et je suis contente que vous ayez eu une aussi bonne impression que moi… en effet mieux vaut passer par des gens comme Ethos, meilleure expérience et on aide vraiment les bonnes personnes à avoir un emploi stable…

      Répondre
  7. Hanh

    Un superbe article sur Sapa! Personnellement, je conseille aussi l’agence Ethos Sapa, pour ses tours hors des sentiers battus, ses expériences exceptionnelles et son recrutement des minorités ethniques.
    Je suis une Vietnamienne habitant au Vietnam et je suis aussi passionnée de voyages comme vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti