Pin It

Voici aujourd’hui un véritable dossier pour découvrir le Sud du Laos. Après notre découverte du Nord puis de Luang Prabang nous nous dirigeons vers le Sud du pays avec au programme le temple de Vat Phou, le plateau des Bolovens et ses cascades mais aussi une visite aux éléphants et un peu de repos à Champassak.

En organisant ce voyage, j’ai réalisé que la plupart des gens se basent à Pakse, ce qui est, à mon avis, une erreur à ne pas commettre. Mieux vaut s’éloigner de la « grande ville » du coin sans réel intérêt et se diriger vers le petit bourg reposant de Champassak en bord de Mékong d’où nous avons réalisé nos nombreuses excursions.

A peine sortis de l’aéroport nous nous rendons compte que nous sommes arrivés dans un autre Laos : le cadre est très différent et après la fraicheur du nord ici il fait chaud. Le Mékong, de taille raisonnable à Luang Prabang, s’est transformé en monstre gigantesque et l’influence khmer se fait sentir ici comme nous le réaliserons vite lors de notre visite à Vat Phou.

 

Le Vat Phou, LE temple Khmer du Laos

Le Vat Phou actuel est un temple khmer du XIIème qui a été précédé par de nombreux temples dont le premier a dû être construit au Vème siècle. Le site est sacré car situé au pied d’une montagne au symbole phallique. Bien que khmère à sa création il est devenu un sanctuaire bouddhiste et l’est toujours à ce jour…. Ici pas de sentiment de musée comme à Angkor, le temple est bien vivant, en activité et aussi en restauration !

 Le Vat Phou n’a certes pas la grandeur architecturale de certains temples d’Angkor mais son site est unique, entre montagnes et Mékong. Attention aux gambettes, la visite de Vat Phou est synonyme de marche à pied. Il faut tout d’abord longer les piscines puis monter de nombreuses marches jusqu’au sommet du temple….et tout refaire dans l’autre sens. Ceci étant dit la montée est plaisante au milieu des frangipaniers centenaires qui embaument. Une fois au sommet, nous avons admiré la vue, cherché la source d’eau ainsi que les rochers sculptés … mais nous avons surtout profité de cette atmosphère vraiment unique et de la vue incroyable sur la plaine et le Mékong.

 

      Les astuces

 

  • Mieux vaut y aller le plus tôt possible pour éviter la chaleur. Il faut compter une demi-journée avec de bonnes chaussures car les escaliers risquent d’être casse gueule en tongues!
  • L’entrée coute 30000 kips (2.7Euros) plus 15000 kips si vous ne voulez pas marcher jusqu’au pied du site et utiliser la navette. Pour 10000 kips de plus vous pouvez venir en dehors des horaires (6h à 8h ou 16h30 à 18h) pour profiter du calme et du lever ou du coucher du soleil.
  • Pour se restaurer après la visite direction le village de Champassak et le restaurant de l’Inthira Hotel 

 

 

Eléphant dans le Sud du Laos à Phou Asa Mountain

Après la journée « parents » à Vat Phou, la journée « enfants » sera consacrée aux éléphants ! J’avais décidé d’aller voir les éléphants dans le sud car les options à Luang Prabang me semblaient chères et extrêmement touristiques (pour info 46 USD par adulte à Luang Prabang contre 12USD par éléphant ici…). Dans le village de Ban Kiet Ngong l’ambiance est tranquille, il y a peu de touristes et la route d’accès bien défoncée y est peut-être pour beaucoup mais si vous êtes fan d’éléphants comme petit G et petit A c’est l’endroit où aller ! Vous faites en plus une bonne action car le centre pour éléphants est entièrement géré par les gens du village et leur principal moyen de survie.

Je vous préviens tout de suite une balade à dos d’éléphants ce n’est pas super confortable mais les secousses (qui ont le pouvoir magique d’endormir les petits les plus récalcitrants) et les crachats d’éléphants n’ont pas empêché petit G de garder un air ébahi durant toute la randonnée. De retour au centre, petite G et petit A ont donné à manger des bananes et de la canne à sucre aux éléphants, impressionnant de voir ces petits bouts de chou fasse à ce mastodonte !

L’avantage de la balade, outre les éléphants, réside dans la découverte du site de Phou Asa, un ensemble de tours en pierre qui rappelle un château fortifié, dont les origines ne sont pas claires. Certains pensent que c’est l’ancienne forteresse d’un roi Attapeu, d’autres que ce sont des monolithes datant de la préhistoire… le mystère reste entier et le site est assez surprenant.

 

phou asa laos éléphant

Arrivée à Phou Asa

 

Les astuces

 

  • Un éléphant peut porter deux adultes et coute 120 000 kips (10 euros). En haute saison, pensez à bien réserver à l’avance auprès du village, lors de notre passage nous avons dû attendre trois jours avant d’avoir un créneau. Vous pouvez aussi pour une somme modique acheter bananes et canne à sucre pour les nourrir.

 

  • Après les éléphants je vous recommande d’aller déjeuner au Kingfisher Ecolodge  juste à côté et de profiter de leurs vues sur la réserve naturelle de Xe Pian. Le restaurant n’est pas donné pour le Laos mais très bon et très agréable.

 

  •  Si vous venez de Champassak, prenez une barque pour traverser le Mékong et demander à votre chauffeur de vous attendre de l’autre côté, vous gagnerez du temps et profiterez du Mékong 

 

 

Laos-1148

Apparition de Tad Yuang

Le plateau des Bolovens

Qui vient dans le Sud doit aller aux Bolovens et pourtant je n’avais pas trouvé beaucoup d’information durant mes recherches, seuls quelques récits de backpackers parlant de la petite boucle, de la grande boucle, des routes en mauvais état… autant vous dire qu’ avec les trois générations tout ceci n’était pas pour nous ! Nous avons opté pour une excursion à la journée pour voir certaines des plus belles cascades. Figurez-vous que cela tombe bien car c’est au début du plateau que l’on trouve la plus grande concentration de belles cascades (il faut faire beaucoup de kilomètres après pour en voir une ou deux qui doivent être splendides également) ! Ne vous laissez donc pas décourager, une découverte à la journée vaut vraiment le coup.

Nous avons vu trois cascades : Tad Pasuam, Tad Fan et Tad Yuang et nous nous sommes arrêtés dans une plantation de café pour une petite visite et dégustation.

 

Tad Pasuam

Notre premier arrêt est à Tad Pasuam, une jolie cascade un peu touristique car un thaï y a construit un resort. On y trouve une espèce de musée de maisons lao à ciel ouvert qui pourrait être kitsch mais qui est en fait très intéressant… (Pour ne pas le louper voir la carte de Tad Pasuam). Ce village- musée traditionnel est habité par des artisans, le petit musée est très intéressant et les enfants ont joué avec les enfants du village... Une première pause plutôt prometteuse

 

 

Ma photo de Tad Lo
La photo du lodge de Tad Lo

< Ma Photo de Tad Fan

La photo du Lodge de Tad Fan >

Mais de où l’ont-ils prise???? 

Tad Fan

Notre deuxième arrêt sera à Tad Fan et là, la cascade c’est du sérieux… nous marchons tranquillement dans la forêt et tout d’un coup nous débouchons sur un cascade gigantesque de 120 mètres de haut qui tombe dans un trou énorme… Tad Fan est quand même la plus haute cascade du Laos ! Des plateformes ont été construites pour mieux l’observer mais je n’ai jamais réussi à égaler la photo du Tad Fan Resort…. mais depuis où l’ont-ils prise ?

 

plateau des bolovens

Carte des points d’intérêt du plateau des Bolovens

 

La plantation de café

Après le déjeuner à Tad Fan, la plantation de café en chemin pour Tad Yuang (et je dis en chemin mais c’est vraiment juste à côté en quelques minutes de voiture) avec son panneau « espresso 10000 kips » nous tend les bras.

Nous descendons de voiture et demandons si nous pouvons visiter la plantation. Nous retrouvons alors la propriétaire au milieu des caféiers… son français est parfait, interloqués nous apprenons qu’elle réside en banlieue parisienne, qu’elle est bibliothécaire et qu’elle a pris un congé sabbatique pour venir aider sa famille à s’en sortir avec la plantation de café et mettre un peu d’ordre dans tout ça…

Nous en profitons pour poser des questions et en apprenons un peu plus sur la réalité d’une plantation de café, sur les pistes envisagés pour pouvoir en vivre (coopérative, vente à des marques bios comme Maisavanhlao). La propriétaire (ils produisent également du thé) nous fait aussi part de son dégout des marques de thé comme Lipton, très connues mais de très mauvaise qualité. La boutique proposent des thés et café du coup nous faisons une réserve de thés pour les prochains mois…. Et on jure de ne plus jamais acheter de Lipton!

 

Tad Yuang laos

Tad Yuang au milieu d’un arc en ciel

Tad Yuang

Notre troisième cascade se prénomme Tad Yuang. Tad Yuang c’est la Rolls de la cascade, notre coup de cœur des Bolovens et là où tous les hommes de plus de 5 ans ont osé se baigner.

Pour atteindre le paradis, il faut descendre de nombreuse marches et à l’idée de devoir les remonter en portant petit A nous (enfin kiwi pour être totalement honnête, c’est lui l’homme fort de la famille) sommes déjà fatigués… mais cela vaut vraiment le coup, le site est magnifique, la cascade incroyable et la baignade très rafraichissante se fera au milieu d’un arc en ciel ! Par contre l’eau est trop froide pour les petits (à cette saison en tout cas) ainsi que pour la maman et la grand-mère !

 

Les astuces

 

  • Pour s’approcher de Tad Fan des petites randonnées sont organisées le matin par le lodge. Vous pouvez également marcher entre Tad Fan et Tad Yuang
  • Déjeuner à Tad Fan resort est parfait dans le programme de la journée mais mieux vaut essayer d’être dans les premiers arrivés pour ne pas attendre trop longtemps… nourriture vraiment très moyenne mais belles vues sur la cascade
  • La plantation de café a une petite boutique où elle vend sa production de café et de thés à des prix très intéressants. Une très bonne idée de cadeau souvenir tout en soutenant une agriculture responsable. Je ne suis pas amatrice de café mais ma mère se souvient encore de la saveur de son expresso des Bolovens. 

 

 

Mékong champassak

Le Mékong à Champassak

Le Mékong

On ne peut pas parler du Sud du Laos sans parler du Mékong, une attraction en lui-même. Le Mékong de Luang Prabang ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable, celui de Champassak restera gravé dans nos mémoires.

En arrivant en avion j’avais été surpris par sa taille, quand nous avons emprunté l’un des trois ponts du pays sur le Mékong elle m’a à nouveau ébahie (incroyable d’ailleurs d’avoir seulement trois points pour un pays de 1700 kilomètres de long traversé presque tout du long par le Mékong). Après être arrivée à notre hôtel sa vision m’a apaisée pour le reste du séjour: le regarder couler, observer les pêcheurs, les gens qui viennent ramasser du sable … nous l’aurons même navigué sur notre kayak ou notre bac. Le Mékong restera le symbole de cette partie du Laos plus que Vat Phou, Boloven ou les éléphants.

 

Les astuces de Voyagista

 

 
  • Nous avons séjourné à l’hôtel « The River Resort » (nuit à partir de 100 USD) situé sur les rives du Mékong. Un endroit très calme et reposant à des prix raisonnables pour ce niveau de luxe et de service. Même si vous n’y séjournez pas aller y boire un verre c’est un endroit magique.

 

 

  • Depuis la région de Champassak, il est pratique d’aller vers les 1000 iles ou de prendre un vol pour Siem Reap et les temples d’Angkor. De notre côté nous sommes rentrés vers Bangkok avec un vol de Lao airlines.

 

  • Je vous recommande deux activités que nous n’avons pas pu faire à grand regret :

 

 

  1. Les massages du Champassak Spa 
  2. L’aventure entre rappel et tyrolienne dans la forêt laotienne 

 

 

carte champassak

Une carte de la région de Champassak pour vous faire une idée

 

Connaissez-vous cette région du Laos? Cela vous tente? Si vous avez des choses à rajouter à ce dossier n’hésitez pas à commenter, je mettrai à jour le dossier!

 

Sources diverses et variées

 

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

16 Réponses

  1. Seb

    Wow ! Je vais de découvertes en découvertes sur ton blog. Un article fort détaillé et bien plaisant à lire… Et qui forcément donne envie d’y aller. Merci bcp du partage et des bons plans 😉
    Seb Articles récents…En vadrouille dans les rizièresMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Merci Seb! J’ai trouvé qu’il n’y avait pas grand chose sur cette partie du Laos donc voilà ma petite contribution j’espère qu’elle te sera utile

      Répondre
  2. Conseils Voyage

    J’aime beaucoup la comparaison des photos du Tad Fan, c’est vrai que des fois on se demande comment ils font pour avoir de telles photos (photoshop ?). En tout cas, ton article donne envie de découvrir cette région de Laos. Je ne savais pas que ce pays pouvait-être si intéressant, à visiter ! D’ailleurs, quelle est la meilleur période pour visiter le Laos ? C’est comme la Thaïlande, de Décembre à Mars ?

    Répondre
    • Amélie

      C’est clair moi je me suis surtout demander de où ils l’ont prise, du sommet d’un arbre… aucune idée…
      Exactement de décembre à mars et une très bonne période mais il peut faire frais dans le nord du pays

      Répondre
      • Daniel

        Bonjour
        Je pense que la photo de cette cascade a été prise par un … drone !
        Bravo à Seb pour son super blog sur le Sud Laos : on y part dans 10 jours (Ubon Ratchattani en Thaïlande, puis sud-Laos, puis Centre Vietnam, Qui Nhon et Saigon)

      • Amélie

        Voilà tu as résolu le mystère en collant en plus à l’actualité… bravo!
        Le blog de Seb est un indispensable pour cette région, contente qu’il te soit utile!
        Bon Voyage!

    • Amélie

      Merci beaucoup, je vois que vous avez déjà découvert le Japon… j’espère que je vous donnerai des idées pour d’autres destinations!

      Répondre
    • Amélie

      Bonjour, Félicitation pour tes cartes qui sont selon moi indispensables pour quiconque veut voyager en solo dans le coin. Vu que tu m’as trouvé, j’imagine que mes lecteurs sont intéressés par ton site et cliquent sur le lien

      Répondre
  3. Blanca

    Bonjour, merci beaucoup pour tes articles qui sont très intéressants. Nous allons passer 4 jours dans le Sud du Laos et, après avoir lu ton dossier, je pense que l’on va suivre tes conseils et nos baser plutôt à Champassak au lieu d’à Paksé. Je voudrais savoir, est-il facile de rejoindre Phou Asa depuis Champassak? combien de temps faut-il pour la visite à dos d’eléphant? Merci beaucoup!

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Blanca et bienvenue sur mon blog. Pour aller à Phou Asa nous avions traversé le Mékong en petit bateau puis retrouvé un chauffeur de l’autre côté, du coup cela a été très facile pour nous, ton hotel pourra t’aider. Tu peux j’imagine le faire également en scooter en faisant passer ton scooter sur un petit bateau. La route par contre vers la fin est vraiment pas bonne pour rejoindre Phou Asa. Ici tu peux lire les indications pour t’y rendre, c’est le site de l’écolodge mais il se situe juste à cote du départ des éléphants.
      Une demi journée suffit, la ballade ne dure pas plus d’une heure et demi, par contre réserve avant de venir. Le mieux est le matin tot car il fait plutôt chaud au sommet de la petite colline
      Si tu as d’autres questions n’hésite pas

      Répondre
  4. Mathiot

    Bonjour,
    Merci pour ces chouettes articles sur le Laos.
    Nous planifions en ce moment notre voyage de noce au Laos et prenons tous tes bons conseils!
    Nous venons donc de reserver au RiverResort de Champassak 🙂
    Lucie

    Répondre
    • Amélie

      Super contente de vous aider, petit conseil pour le River Resort demandez une chambre à l’étage des maisons avec vue sur la rivière. Sinon la bouffe n’y est pas fantastique mais tu peux aller manger en tuktuk à Champassak. Bon voyage de noce…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti