Pin It

Un petit guide gratuit de l’île de Shikoku au Japon pour vous aider à organiser votre séjour : renseignements pratiques, itinéraires, coups de cœur, sites…. tout y est, y compris des idées pour voyager avec des enfants ! Notre itinéraire couvre Matsuyama et ses environs, la vallée d’Iya, la région de Takamatsu et les îles de la mer intérieure du Japon.

Shikoku vous connaissez?

Shikoku est la quatrième plus grande île du Japon, après Honshu, Hokkaido et Kyushu… et pourtant peu de personnes connaissent Shikoku car l’île se situe en dehors du circuit touristique traditionnel car pas très facile d’accès… mais c’est cet éloignement justement qui a préservé Shikoku, une destination pour qui veut découvrir le Japon tranquille et traditionnel, où nature japonaise et traditions anciennes perdurent encore juste à côté d’îles qui sont de véritables icones de l’art moderne.

Je connais bien le Japon pour y avoir vécu plus de 7 ans, j’aurais dû aller visiter Shikoku plus tôt car j’ai été séduite…

 

iya shikoku japon

La vallée d’Ida, pas mal non?

 Shikoku : renseignements pratiques

Accès

L’accès à l’île peut se faire

par avion aux aéroports de Takamatsu ou Matsuyama principalement mais Tokushima ou Kochi ont également des aéroports. Il existe désormais des vols low-cost pour Shikoku : Peach vole entre Osaka et Matsuyama, Jetstar relie Tokyo à Matsuyama et Takamatsu. Il existe même des vols internationaux low-cost entre Takamatsu et Shanghai avec Spring Airlines.

Il existe également des tarifs spéciaux pour les vols domestiques pour les non-résidents japonais. Les vols coutent entre 10000 et 14000 yen, pour plus d’informations c’est ici

par la route en passant par un des trois ponts qui la rattachent à l’île principale depuis Okayama, Kobe et Onomichi (dans l’ordre d’est en ouest).

par train qui passent tous par Okayama

– il existe également quelques ferries.

ritsurin takamatsu shikoku japon

Ballade dans Ritsurin

Transport

Le train et le bus

Les grandes villes sont plutôt bien desservies, le reste l’est beaucoup moins, du coup si vous optez pour le train et le bus, vous allez être très restreints pour visiter et allez perdre beaucoup de temps et de liberté… selon moi mieux vaut louer une voiture. Si vous optez quand même pour la combinaison bus-train pensez au All Shikoku Pass

La voiture

La circulation est tranquille sur l’île, les plus grandes villes ne sont pas si grandes que ça et grâce au GPS vous avez juste besoin du numéro de téléphone de votre destination pour arriver sans encombre.

Cependant la location de voiture présente un budget conséquent auquel il faut ajouter le parking qui est presque toujours payant dans les sites touristiques.

Le vélo

shimanami kaido shikoku

En vélo en famille… la montée sur le pont a été rude

A Shikoku il y a de nombreuses opportunités pour faire du vélo, en particulier à Shimanimi Kaido et sur les îles de la mer intérieure. Il faut bien penser à réserver son vélo le week end ou si vous avez besoin de sièges enfants par exemple. Tous les loueurs proposent des vélos électriques qui coûtent plus cher et qui sont soit un luxe (très agréable….), soit carrément indispensables à certaines saisons ou dans certains endroits (Teshima par exemple qui est très montagneuse).

Le ferry

Les ferries vous serviront à rejoindre les différentes îles de la mer intérieure. Nous les avons surtout utilisés pour relier Takamatsu aux îles de Naoshima et de Teshima. Vous pouvez également prendre le ferry depuis l’île principale au port de Uno non loin de Okayama.

Quand y aller ?

Shikoku est à l’image du Japon, les meilleures saisons pour profiter de températures agréables sont d’octobre à novembre ou de mars à mai. Petite préférence pour le début du mois de Novembre pour profiter des arbres virant au rouge…

Logement

Shikoku ne fait pas exception, les logements sont aussi chers qu’ailleurs au Japon et le choix est un peu plus limité surtout si vous voulez pouvoir communiquer en anglais. Comme je suis sympa et que j’ai été très contente de notre choix, voici mes recommandations :

A Matsuyama, la Sen Guesthouse est tenue par un couple américano-japonais et se situe juste à côté de Dogo Onsen. C’est une auberge de jeunesse avec des chambres privées aux prix plutôt doux pour le Japon. L’accueil est très sympa, on peut y préparer ses repas et en particulier son petit déjeuner. Les propriétaires ont tout plein de bonnes recommandations.

A Iya Valley, Ku Nel Asob est l’endroit à ne pas manquer…. Nori a ouvert il y a 10 ans une maison d’hôte dans une ferme vieille de 90 ans au milieu des montagnes… l’endroit est charmant, Nori parle anglais car il a travaillé en tant qu’électricien au Bostwana et la nourriture végétalienne est une expérience à ne pas manquer.

A Takamatsu, nous avons un peu peiné à trouver un logement qui nous convienne et avons finalement opté pour le JR Hotel Clément. L’hôtel est en face du terminal de ferry, le service est excellent mais pas donné. Les chambres à la japonaise sont très agréables et immenses pour le même prix que les chambres normales.

Loger dans les iles de la mer intérieure

Si vous ne voulez pas faire les aller/retour en ferry, il est possible de loger sur Noashima ou Teshima. Si vous avez le budget, dormir dans le musée Benessee est une expérience unique mais totalement hors de prix et que l’on doit réserver longtemps à l’avance… dormir avec des œuvres d’art n’est pas donné à tout le monde…. Pour d’autres idées logements voir mes articles sur Naoshima et Teshima

Il est également possible de se loger à Uno, non loin d’Okayama, il y a de nombreux ferries pour rejoindre les îles et la guesthouse Uno Slophouse a l’air parfaite

Petite déjeuner végétalien des enfants... DELICIEUX

Petite déjeuner végétalien des enfants… DELICIEUX

Nourriture

Comme partout au Japon la qualité et la fraicheur sont au rendez-vous. Nous avons trouvé que le bio était plus développé à Shikoku qu’ailleurs au Japon… une bonne chose…

Il existe quelques spécialités à ne pas manquer et en particulier

– toutes sortes d’udon

– le poulet frit d’une manière très particulière

– des mandarines oranges

Nous avons partout bien mangé mais nous gardons un souvenir ému pour la nourriture végétalienne (pas de viandes, poissons, œufs, produits laitiers) de Ku Nel Asob, nous n’aurions jamais pensé que cela pourrait être aussi bon..

 

Shikoku et les coutumes japonaises

le onsen

Sur Shikoku, il y a pleins d’opportunités de tester cette grande tradition japonaise qu’est le onsen (bain chaud). Un des plus faciles d’accès est à Matsuyama, c’est le Dogo Onsen, l’un des plus vieux onsens du Japon, il a plus de 1000 ans. C’est un onsen de ville, en intérieur. Si vous aimez, comme moi les onsens en plein air, Iya valley en possède un certain nombre dont le Iya Onsen, une de mes plus belles expériences dont je parle dans l’article sur Iya.

– le pèlerinage

Le pèlerinage des 88 temples de Shikoku est un peu le Chemin de Compostelle du Japon, il fait 1200 kilomètres de long et il faut entre 40 et 50 jours pour l’effectuer. De nos jours la plupart des pèlerins utilisent des moyens de transports modernes pour gagner du temps. Vous croiserez surement des pèlerins tous vêtus de blancs sur les routes de Shikoku. Je vous recommande de vous arrêter à un des temples pour vivre un petit peu ce pèlerinage; le numéro 51 à Matsuyama, Ishite-ji, par exemple est très facile d’accès et plein de caractère.

Vous trouverez en cliquant sur ces liens, plus d’informations sur le pèlerinage  ainsi que de nombreuses informations pour l’organiser ici et ici.

Un nouveau site a vu le jour pour vous aider à organiser le pèlerinage, il est vraiment très complet et on le trouve ici 

 

shikoku matsuyama uchiko

Le charmant village de Uchiko

Mes coups de cœur à Shikoku

Cette liste de coups de cœur a été difficile à établir tellement nous avons aimé notre voyage à Shikoku… voici donc ma sélection

Le Iya Onsen dans la vallée de Iya pour son funiculaire qui descend au fond d’une gorge avec une vue magnifique sur la rivière, une eau tout blanche qui rend la peau douce… ma meilleure expérience de onsen au Japon.

Le Jardin de Ritsurin de Takamatsu qui selon moi est LE plus beau jardin du Japon… j’ai parfois eu l’impression en m’y baladant de voir un paysage ABSOLUMENT parfait…

le château de Matsuyama pour son état de conservation, pour ses vues sur la région, pour l’atmosphère bon enfant qui y règne…

le petit village de Uchiko pour découvrir un petit village prospère de la période Edo qui a survécu au passage du temps

les îles de Naoshima et de Teshima parce que ces îles sont bien plus que des musées, ce sont des endroits où l’on vit une véritable expérience, où tous nos sens sont mis à l’épreuve et où finalement je me suis dit que j’aimais peut être l’art moderne.

 

shikoku matsuyama

Le château de Matsuyama

Itinéraires et organisation

Itinéraire

Si vous avez une semaine, le circuit traditionnel que nous avons fait devrait vous convenir

1. Matsuyama et ses environs

2. La Vallée de Iya

3. Takamatsu, son jardin et le temple de Kotohira non loin

4. Les iles de Naoshima et Teshima

Si vous avez plus de temps la partie Sud-Ouest de l’ile nous a été particulièrement recommandé pour ses petites villes charmantes, sa rivières la plus sauvage du pays (et la seule sans barrage du Japon), la qualité de ses sports d’eau et de la plongée ainsi que ses vues magnifiques.. Cela sera pour un autre voyage pour nous. Il y a tellement à faire à Shikoku, il faudrait des semaines…

 

Organisation

Il faut faire attention aux jours de la semaine pour certains sites

– Ne pas prévoir Naoshima un lundi les musées sont fermés

– Ne pas visiter Teshima et les autres îles le mardi car c’est à leur tour d’être fermées

– Ne pas aller à Shimanami Kaido le week-end c’est bondé et vous aurez du mal à trouver des vélos.

Sinon s’organiser pour aller dans les endroits un peu moins faciles d’accès le week-end histoire de ne pas avoir trop de monde… mais ceci n’est pas spécifique à Shikoku

 

Et les enfants à Shikoku dans tout ça ?

Ce voyage a été effectué avec nos deux enfants (5 ans et 2 ans et demi à l’époque du voyage). Comme partout au Japon voyager avec des enfants est plutôt facile : il y a souvent des menus enfants, les enfants peuvent dormir sur des futons… Les japonais sont intéressés par ces petits occidentaux mais ne vous embêteront pas du tout.

Les enfants japonais se tiennent plutôt bien, nous avons parfois eu l’impression d’avoir les enfants les moins sages du Japon …

N’oubliez pas de vous munir d’un petit carnet par enfant car tous les sites ont des très beaux billets d’entrées et proposent des énorme tampons… du coup petit G était vraiment motivé pour faire le plus de visites possibles et remplir son carnet…

Liste d’activités que les enfants ont particulièrement appréciées

Les onsens même si ce n’était pas facile de leur expliquer qu’ un onsen n’était pas une piscine et que sauter, asperger et mettre le bazar en général n’était pas permis… ils ont quand même beaucoup aimé et en ont redemandé… bien plus cool qu’une douche à la maison...

Faire du vélo sur le siège enfants derrière papa et maman en particulier sur l’ile de Naoshima et à Shimanami Kaido

– Visiter le Chichu Art Museum sur Naoshima qui offre aux enfants un jeu de piste très bien fait pour les encourager à visiter le musée

Minetopia Besshi pour découvrir la vie des mineurs il y a quelques siècles, surtout que l’on peut descendre dans un mini téléphérique de mineur et qu’on peut creuser un tunnel comme un vrai mineur… (avis des parents bof, bof mais bon si ça fait plaisir aux enfants…)

Le château de Matsuyama parce qu’on peut se déguiser en samourai et parce qu’on visite en pantoufles

Les ponts de la vallée d’Iya parce que même si on a eu peur de tomber dans la rivière, on était très fier d’y être arrivé

 

matsuyama shikoku

A Matsuyama, un accueil bien sympathique

Compilation des adresses pratiques pour organiser son voyage

– Ogijima, un blog bien sympa pour vous faire découvrir principalement les iles de la mer intérieure

– Le blog de Brice qui complète bien le mien en particulier pour son article très en détail sur Shimanami Kaido

– Le site de la préfecture de Ehime et celui de l‘office de tourisme de l’ile. Vous pouvez contacter Ehime en anglais, ils ont répondu avec plaisir à nos questions.

 

shikoku matsuyama

Bon Voyage sur l’ile de Shikoku au Japon, j’ai surement oublié de mentionner un lien sympa, une info intéressante…quelque chose à ajouter ? N’hésitez pas à m’en faire part en commentaire et je mettrai le guide à jour. Partagez cet article avec vos amis qui partent au Japon!

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

20 Réponses

  1. Eugenie

    Super article et très bonne synthèse des points importants à savoir pour préparer un voyage sur Shikoku, merci 🙂
    Est-il plus malin de louer la voiture sur Shikoku ou avant d’y aller ? C’est la question que je me pose.

    Les vélos électriques seront un très bon moyen de locomotion pour nous qui nous déplaçons déjà sans arrêt en vélo. Il faudra que je fasse un plan pour varier voiture/vélo sans que ca revienne à un gouffre financier.
    Eugenie Articles récents…Un paper toy pour le nouvel an chinoisMy Profile

    Répondre
    • Amélie

      Oui je pense qu’il faut mieux louer la voiture en avance, histoire de comparer les prix et prendre le moins cher… parce que ce n’est pas donné. Le vélo électrique lui n’est pas très cher, ça vaut vraiment le coup.

      Répondre
      • Francoise Tere

        Bonjour Amélie , merci pour ces infos qui seront une aide très précieuse pour mon périple du printemps prochain. Je reviens sur la location de voiture pour explorer Shikoku ,j’ai souvent loué un véhicule à l’étranger mais pour le Japon ,je suis un peu hésitante. Ce sera mon premier voyage , n’est ce vraiment pas trop compliqué quand on ne parle pas japonais ? Merci d’avance

      • Amélie

        Bonjour, comme je me débrouille en Japonais je n’ai jamais eu de problèmes… ce n’est pas la conduite qui sera un problème mais plus de récupérer la voiture et de faire le plein en fait… de plus tu peux souvent demander un navigateur en anglais… en tout cas si tu veux tenter le coup, c’est quand même vraiment beaucoup plus pratique dans cette partie du Japon

  2. Pierre Philippe

    Hello Amélie, très bel article, complet et pratique ..sur ce coin de Japon .. ca donne envie ..quand on ne connait comme moi que Tokyo, je rêve d’un week end dans le plus vieux onsen du Japon.. le Japon, pays des contrats..plus que jamais 😉

    Répondre
  3. Julie

    Salut,je viens te faire un petit coucou, je commence à découvrir le blog et c’est magique tous ces endroits du monde
    Tu nous met plein les yeux
    J’adore le village et le paysage tout autour
    Merci
    Julie Articles récents…La tête de lit en rotinMy Profile

    Répondre
  4. Pauline

    Oh purée la vallée d’Ida semble MA-GNI-FIQUE !!! Et notre seul regret en quittant Tokyo (nous n’y étions que pour une petite semaine) c’est de ne pas avoir testé les Onsen donc faut absolument qu’on y retourne !

    Répondre
    • Amélie

      Bonjour Pauline, alors oui la prochaine fois organise toi quelques jours dans la campagne, c’est une expérience géniale à faire de préférence d’octobre à mai pour apprécier la fraicheur de l’air extérieur…

      Répondre
  5. MORRUZZI

    Cette présentation de l’ile de Shikoku donne très envie. Nous y serons en famille dans deux mois. Tu parles de villes charmantes dans le Sud-Ouest ? Un ou deux noms en particulier ? Merci en tout cas pour ces conseils avisés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti