Le parc du Lake District est sans doute le parc préféré des anglais. Il a d’ailleurs été classé au patrimoine mondial en 2017. Après Bath, il était donc temps de visiter un peu plus l’Angleterre. Depuis Londres, difficile de s’y rendre pour 2 jours et j’ai donc profité d’un week-end de trois jours pour partir crapahuter dans le Lake District.
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en partant visiter les Lake District, j’avais réservé un Bed and Breakfast longtemps à l’avance mais je n’avais organisé l’itinéraire que quelques jours avant de partir..
Rétrospectivement, mon itinéraire était parfait pour 3 jours : le premier jour nous sommes allés dans la partie Sud-Ouest moins connue des touristes pour monter doucement vers le Nord par les petites routes. Le deuxième jour nous avons découvert le Nord puis le troisième le Nord Est avant de jeter un coup d’œil au Sud Est (super touristique, on a bien fait de ne pas s’y attarder). Nous avons fait 5 ballades en 3 jours toutes plus belles les unes que les autres mais j’avoue avoir quand même eut un coup de cœur pour la vallée de Buttermere. Mon deuxième coup de cœur ce sont ces murs en pierre qui ont été construits au court des siècles par les paysans, il y en de partout même dans des endroits très escarpés, une vraie petite muraille de Chine. Je vous emmène étape par étape dans notre circuit au cœur du Lake District

Le monument mégalithique de Swinside

 

La région du Lake District est habité depuis longtemps et on trouve encore aujourd’hui des mini Stonehenge datant du néolithique. Le plus accessible et le plus connu est Castlerigg non loin de Keswick mais comme je n’aime pas la foule j’ai choisi d’aller voir Swinside qui lui est complètement inconnu sans doute du fait de son accès difficile.

Comment accéder à Swinside ?

Impossible de conduire jusqu’au bout, juste avant l’entrée de la ferme que l’on voit sur google maps, il faut essayer de se garer (pas facile de trouver un renfoncement quelque part) puis marcher jusqu’à Swinside pendant une quinzaine de minutes. Le cercle se situe dans une ferme, le fermier donne gentiment accès à son terrain, respectez donc bien le lieu et les moutons qui y vivent. Les moutons sont d’ailleurs d’une race que je n’avais jamais vue, il ne sont pas du tout timides et n’hésitent pas à venir à votre rencontre…

Hardknott pass et Hardknott fort

La réputation de l’étape suivante me faisait un peu peur : Hardknott pass est connue pour être une des routes les plus difficiles d’Angleterre avec des passages à 30% et peu de possibilités de croisement. Nous l’avons attaqué du côté du fort romain qui vaut vraiment un petit arrêt (deux petits parkings qui étaient vides quand nous sommes passés), les romains savaient vraiment où construire leurs forts ! Une fois Hardknott pass passé, il reste encore Wrynose pass à la route toute aussi étroite…. Il suffit de rouler doucement (et savoir faire un démarrage en côte) pour que tout se passe bien.

Randonnée à Loughrigh Fell pour admirer Rydal Water et Grasmere

Après toute cette voiture il était temps de se dégourdir les jambes et nous avons choisi Loughrigh Fell pour notre première rando du séjour. Une magnifique ballade d’environ deux heures avec des vues incroyables sur Rydal Water et Grasmere et un petit arrêt dans une ancienne carrière devenu une grotte super photogénique… Le chemin par contre n’est pas super clair et on s’est un peu perdu à la montée. Voici l’itinéraire pour voir si vous êtes plus doués que nous.

La ballade incontournable des Catbells

Les Catbells c’est la randonnée non loin de Keswick que tout le monde fait… du coup on a vu quelques anglais pas trop habitués qui suaient à grosses gouttes sur la fin de la rando un peu aérienne et rocailleuse. Nous avons opté pour la version alternative (où l’on peut se garer) qui démarrait de notre guesthouse. Nous sommes partis tôt et il n’y avait encore personne mais la foule commençait à arriver.… L’itinéraire est ici mais comme d’hab aucun panneau de direction.

Vues sur Buttermere et son lac

L’après-midi direction Buttermere et son lac pour admirer cette vallée en hauteur (on aura crapahuté durant ce séjour). La route pour se rendre à Buttermere est magnifique mais vu le peu de parking à Buttermere nous allons directement randonner pour monter à FleetWhit Pik depuis Honister Slate Mine histoire de réduire un peu la dénivelé. Comme à notre habitude, on s’est un peu égaré et on s’est mouillé les pieds mais tout ça valait le coup car la vue est juste waouhhh... Alors comme d’habitude absolument aucune indication donc si ne voulez pas vous paumer comme nous il faut monter par le chemin qui va à la mine puis quand on arrive devant une petite colline noire avec une cabane cassée à ses pieds on va à droite de la petite colline et on suit les traces (si on va à gauche on a les pieds mouillés mais on y arrive quand même…). Plus d’infos ici.

Pour ceux qui ne sont pas de grands marcheurs, la marche autour du lac est paraît-il très sympa. Le choix pour diner est limité, nous avons choisi The Bridge, nourriture moyenne compensée par le cadre plutôt sympa.

The Memorial Seat and Gowbarrow Fell

Visiter le Lake District

Pour notre dernier jour direction Ulswater pour faire une autre rando aux vues incroyables et qui pour une fois est un peu mieux indiquée car la rando part depuis une des propriétés du National Trust. Cette fois on ne s’est pas perdu (et oui c’est possible…), aucun pied mouillé mais on a croisé plus de monde… surtout que la cascade de Aira Force attire un max de touristes.
Toutes les infos pour Gowbarrow Fell sont ici. Si vous voulez faire le tour du lac, sachez qu’un sentier en fait le tour, une grosse randonnée avec toutes les infos ici (on peut tricher en prenant le bateau). Pour se garer le National Trust a plusieurs parkings pas donnés (sauf quand on est membre, c’est gratuit).

Dernière randonnée et dernières vues : Gummer’s How

Lake District: Windemere

Nous passons par Windermere pour rejoindre notre dernière rando du séjour : je vous déconseille absolument d’aller à Windermere : une foule incroyable, un lac moins beau car pas encadré de grosses montagnes, fuyiez ! Gummer’s How est une courte rando, ce qui n’est pas plus mal car les jambes commencent à être lourdes. Le but de la marche ce sont des vues sympas sur le lac de Windermere, au moins ici que peu de touristes pour profiter de ce lac archi populaire. Toutes les infos sont ici.

Infos pratiques pour visiter le Lake Distric :

Comment aller visiter le Lake District ?

Depuis Londres, le plus pratique est de prendre le train depuis Euston puis de louer une voiture à Oxelhome ou à Lancaster. Nous avons opté pour Lancaster pour des raisons de location de voiture (nous voulions utiliser nos miles) mais Oxelhome est plus près du Lac District. Si vous voulez vous y rendre le week end mieux vaut réserver longtemps à l’avance le train pour avoir des places réservées.

Ou dormir au Lac District ?

Lake District

Vue de notre chambre

Je recommande vraiment de loger dans le nord du Lac District, une zone sauvage avec de belles montagnes et des vallées incroyables. Je vous conseille d’éviter à tout prix les villes (surtout Windermere et même Keswick) qui sont bondées et super touristiques.
Pour bien profiter du Lake District, il faut loger au calme au milieu de nulle part et pour le coup on a trouvé un Bed and Breakfast absolument parfait… Situé non loin de Keswick, Littletownfarm a de nombreux atouts (pour réserver c’est ici)
– charmant dans une ancienne ferme avec des lits super confortables et des chambres familiales très bien
– un petit dej au top avec des produits locaux et pique-nique à emporter très bon. Le Bed and Breakfast fait salon de thé dans la journée, les gâteaux sont très bons.
– accès direct à la randonné mythique des Catbells par un parcours beaucoup moins utilisé
– le proprio connaît bien la France et y a été moniteur de ski, on n’a pas testé son français mais il le comprend et il est très sympa

Combien de jours visiter le Lake District ?

Visiter le Lake District: Buttermere

Nous y avons séjourné trois jours et trois nuits et franchement c’est un minimum. Nous serions bien restés plus longtemps. Si vous aimez marcher, vous pouvez y rester une semaine sans soucis

La météo lorsqu’on visite le Lake District

Les photos que vous voyez sur cet article ne sont pas très représentatives du Lake District…nous y étions en Août et nous avons eu trois jours absolument incroyables avec ciel bleu, pas une goutte de pluie et des températures franchement inhabituelles voir même un peu chaudes pour la rando. Ceci n’est pas représentatif de la région qui a tendance à être plutôt froide, arrosée et avec souvent du brouillard, je vous aurai prévenu.

Faire de la rando au Lake District

Au Lake District il faut absolument aller faire de la rando. Il y a tellement d’options de disponibles que ce n’est pas si facile que ça de choisir. Vous pouvez faire des grosses randos à la journée mais vous pouvez aussi faire comme nous et vous concentrer sur des randos de 2h ou 3h avec des points de vue sur les lacs… dès que l’on marche un peu on est souvent seul.
Quelques informations sont importantes à connaître :
Les marches sont super mal indiquées, voire pas indiquées du tout… il est donc indispensable de connaître très bien son itinéraire ou d’avoir une carte de randonnée très précise. J’avais imprimé mes itinéraires avec des cartes et on a quand même réussi à souvent se tromper et pourtant il faisait grand beau temps et j’ai l’habitude de randonner et lire des cartes. De plus Il n’y a en général pas de signal téléphonique, du coup pas de possibilité de s’aider avec internet, il faut donc bien prévoir.
Le sol est extrêmement humide : l’eau semble sortir de partout et du coup on a souvent (toujours) les pieds dans l’eau. Je vous déconseille les baskets, prenez bien des vraies chaussures de randos pour rester pieds au sec. J’étais la seule de la famille en basket (j’avais cassé mes chaussures de rando en Islande et n’avait pas eu le temps d’en racheter) et j’ai passé le week end les pieds trempés.
Lorsqu’il fait chaud, il y a souvent des nuages de moucherons désagréables souvent au sommet
En conclusion, même si les dénivelés ne sont pas celles des Alpes il faut quand même prendre la rando au Lake District au sérieux, parole de Savoyarde.

visiter le Lake District

Conduire et se garer au Lake District

J’avais lu pas mal de choses à ce sujet et mes parents qui s’y étaient rendus il y a quelques années m’avaient également prévenue : les routes sont étroites, voire très étroites et il n’y pas que très peu de parking. Alors il ne faut pas non plus dramatiser : il vaut mieux avoir une petite voiture si vous n’êtes pas à l’aise sur ce genre de route, la nôtre était grosse mais Kiwi est un pro et tout s’est très bien passé. Il faut être respectueux, patient et prendre son temps en se garant pour laisser passer dès que vous pouvez (faites comme les anglais, pas comme les français). Nous avons eu un souci une fois où nous avons dû faire marche arrière sur quelques centaines de mètres.
Le Lake District a été sculpté par les hommes qui ont construit des murs en pierre de partout, du coup certaines routes sont très étroites et entourées de mur en pierre. Il faut mieux les éviter (la route au stonecircle que je recommande en est une), me retrouver entre ces murs de pierre me rendait claustrophobe.

Se garer le week end est par contre problématique et pas donné. Il faut donc s’organiser en se renseignant et en n’ arrivant pas trop tard. Les parkings sont chers (7 livres pour 4h sur un parking national trust).

On a ADORE le Lake District, c’est sur on y reviendra

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

Laisser un commentaire

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti