Après la très touristique Kotor puis le parc de Durmitor un peu moins envahi par les touristes, direction une autre partie au nord du Monténégro plutôt ignorée des touristes : la région de Kolasin.

Visiter le parc de Biogradska Gora

 

Le parc de Biogradska Gora, tout comme le parc de Durmitor, est inscrit au patrimoine mondial mais la seule zone facile d’accès est son très beau lac perdu au milieu de la forêt. Il existe également des randonnées dans le parc mais il faut y passer la journée et notre hôte du soir les juge un peu décevantes.
Une fois arrivés à Biogradska Gora (entrée 3 euros pour les adultes), nous avons donc opté pour faire le tour du lac à pied (le tour fait 3,3km). Le tour du lac propose un parcours éducatif pas trop mal fait en anglais pour les enfants, on ne s’attendait pas à ça dans ce coin du Monténégro. Les vues, lorsqu’elles sont dégagées, donnent ça….
L’autre option c’est de louer une barque pour se promener sur la lac mais avec trois garçons plutôt agités, la marche était une bien meilleure option.

Dormir vers Kolasin

Dans cette région, les logements sont limités et la meilleure option c’est de dormir à Kolasin. Kolasin est une station de ski, on a du mal à imaginer cela possible mais notre hôte nous a pourtant bien confirmé que l’hiver il a des mètres devant sa maison et qu’il doit passer des heures à déneiger. J’avais dégotté un super logement dans le chalet Holiday Home Milica (un peu cher, 130 euros la nuit pour la maison qui était un peu grande pour nous) (pour réserver c’est ici)
Mon deuxième bon plan à Kolasin c’est d’acheter du miel chez Pavle Jablan. Le propriétaire parlotte un peu anglais et nous a montré ses ruches. Le miel est super bon, le choix plutôt large… seul regret ne pas en avoir acheté plus car pour lui avoir envoyé un email il ne veut pas envoyer sa production par la poste.

Découvrir les montagnes de Komovi

Les montagnes de Komovi se situent à une petite heure de Kolasin. Aucune mention n’est faite de ces montagnes sur notre guide de voyage, c’est notre hôte à Kolasin à qui nous demandions une idée pour la journée, qui nous a chaudement recommandé d’y aller. Komovi c’est un petit massif tout mignon franchement perdu au milieu de nulle part mais où comme partout au Monténégro nous avons quand même réussi à rencontrer un couple de français !
Il est possible de monter au sommet du massif à plus de 2400 mètres d’altitude (soit 600 ou 700 mètres de dénivelé qui devrait mettre 2H30) mais ça monte sec et comme nous n’avions pas envie de porter petit J, nous avons cueilli des myrtilles au pied de la montagne (juste là où le chemin commence à être escarpé). Je n’avais jamais vu un champ de myrtilles pareil, il y en a de quoi remplir des seaux et des seaux donc pensez à prendre un récipient si vous venez au mois d’Aout.

Les cueilleurs de myrtilles…

Au parking se trouve un petit hôtel qui fait également restaurant: Etno selo stavna. Nous étions un peu sceptiques mais contre toute attente c’était délicieux et peu cher (plat entre 5 à 7 euros). Ne manquez pas de gouter à leur dessert typique du coin les domaci kolaci et si vous voulez faire la rando tôt le matin, on peut y loger pour 19 euros par personne dans des petits chalets à 6 lits.

Le monastère de la Moraca

En partant de Kolasin, le dernier arrêt avant le retour dans la plaine est le monastère de Moraca situé juste à côté de la route nationale. Aucune excuse donc pour ne pas s’arrêter si ce n’est les 2 euros d’entrée mais franchement l’intérieur du monastère est remarquable et vaut vraiment l’investissement
Encore une fois la magie de voyager avec des enfants a fonctionné, un des prêtres à la longue barbe s’est approché de nous pour entamer une discussion dans un mix de serbo français à peu près impossible à comprendre mais qui m’a permis de prendre une jolie photo

Petite anecdote, vous remarquerez dans ce coin plutôt la présence de chinois, on était tout d’abord un peu étonné surtout qu’ils n’avaient pas du tout l’air de touristes et puis nous avons finalement compris. Le Monténégro fait construire par les chinois une autoroute pour désenclaver ce pays très montagneux. Le petit hic c’est que cette autoroute leur coûte quand même un quart de leur PIB annuel…

J’espère vous avoir donné envie de sortir un peu des endroits les plus connus du Monténégro pour faire une petite pause vers Kolasin.

Vous avez aimé cet article? Il vous a été utile? Un petit clic pour m’aider…
1 Star 2 Stars 3 Stars 4 Stars 5 Stars (4 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Inscris-toi

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d'expérience
Nom
Email

Une réponse

Laisser un commentaire

Incris-toi!

Tu recevras par email mes articles, mes plus belles photos, des bons plans et des retours d\'expérience en avant première
Nom
Email
Pas de spam garanti